Pourquoi fait-on une insomnie ?

Plus de la moitié des Français a eu un trouble du sommeil dans les 8 derniers jours*.
C’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle : c’est tellement répandu que beaucoup de personnes se sont penchées sur le sujet pour trouver des solutions.

La mauvaise nouvelle : c’est super pénible.

Pour avoir des nuits plus apaisées et réparatrices, il faut aider son cerveau. En effet, c’est lui qui envoie les informations et hormones nécessaires à un sommeil de qualité, ou non.
Notre horloge biologique est un mécanisme très puissant mais qui peut facilement être perturbé par des éléments extérieurs.

1. Regarder l'heure

C’est scientifiquement prouvé : quand on regarde l’heure la nuit, notre cerveau compte automatiquement le nombre d’heures qu’il nous reste à dormir. Ou le celles qu’on a déjà dormi. Cela crée du stress, parfois subtil mais bien présent. On a peur de ne pas dormir assez donc on a encore moins de chances de s’endormir. Donc : on cache l’écran de son réveil et on se tient le plus éloigné possible de son téléphone !

2. Consulter son téléphone

La lumière des écrans affecte l’horloge biologique. On éteint son téléphone 30 minutes avant d’aller se coucher et on coupe toutes les notifications. Et le texto “tu dors ?” de notre pote, vous savez ce qu’on en pense…

3. Se dire qu'on va encore être fatigué.e le lendemain

«Quand on envisage cette situation comme un “véritable cauchemar, la bataille est perdue d’avance.” – W. Chris Winter, auteur de The sleep solution. Passer une mauvaise nuit, ce n’est pas si grave. Ca nous est déjà arrivé et il ne s’est rien passé de grave, non ? Et au pire, on dormira ce weekend.

Le CBD peut vous aider à améliorer vos nuits :

  • A prendre avant de se coucher, environ une heure avant si vous anticipez une mauvaise nuit, vous sentez anxieux.se ou ruminez beaucoup
  • A prendre pendant la nuit si vous avez une insomnie ou une mauvaise qualité de sommeil⁠

Le CBD soulage efficacement l'anxiété. La plupart des insomnies étant en lien avec l'anxiété, il peut vous aider à passer de nuits plus apaisées et réparatrices.

4. Rester dans son lit

Quand on traine dans son lit pendant une insomnie, on envoie le mauvais message à son cerveau qui se conditionne selon le schéma suivant : être dans le lit = être éveillé. On l’habitue donc à identifier le lit comme un endroit où on ne dort pas. Donc : à partir de 15minutes à tourner en rond dans son lit, on se lève et on va dans une autre pièce lire un livre ou un magazine (un peu ennuyeux de préférence). On retourne dans son lit une fois qu’on ressent de nouveau de la fatigue.

5. Se coucher beaucoup plus tôt le lendemain

Se coucher à des heures différentes perturbe la production de mélatonine, l’hormone du sommeil et perturbe l’horloge biologique. Alors même si on est super fatigué, on évite de se coucher à 21h.

A associer avec un accompagnement de médecine douce :

L'hypnose a des résultats bluffant sur l'endormissement, l'amélioration de la qualité de sommeil et la diminution des réveils nocturnes.  
  • La sophrologie
  • L'hypnothérapie
  • La méditation

La médecine douce pour le sommeil

Réserver une séance de sophrologie

Sources

*Etude Coviprev de Juillet 2021

MINDOLOGY_infusion_equipe_cbd

Votre expert

L’équipe
Mindology