sophrologie-tensions-stress-sommeil

Les bienfaits du CBD contre les douleurs

SOMMAIRE

Comment le CBD soulage-t-il les douleurs ?

Le CBD est une molécule naturelle, issue du chanvre qui fait partie de la famille des cannabinoïdes. Ce sont des molécules qui sont très proches de certaines molécules produites par notre propre corps : les endocannabinoïdes.
Ainsi, de la même façon que les endocannabinoïdes, le CBD se fixe sur des récepteurs spécifiques de l’organisme (CB1 et CB2) pour améliorer la réponse naturelle du système nerveux à la douleur.

Il permet donc de réduire certaines douleurs et inflammations de par ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires.

  • L'effet anti-inflammatoire du CBD

Les propriétés anti-inflammatoires du CBD en fait un must have des sportifs pour soulager des douleurs musculaires et articulaires. C’est également le cas des personnes souffrant de douleurs chroniques comme l’arthrose.

  • L'effet analgésique du CBD

“Analgésique” signifie qu’il supprime ou atténue la sensibilité à la douleur. Ainsi, le CBD ne guérit pas forcément la cause de la douleur mais aide à ce que celle-ci soit plus supportable et améliore ainsi la qualité de vie des personnes concernées.

On entend beaucoup parler du CBD pour soulager les symptômes de l’anxiété – de jour comme de nuit. Mais saviez-vous que le CBD peut faire bien d’autres choses ? Comme soulager vos douleurs chroniques…

De nombreuses personnes utilisent le CBD pour soulager des douleurs chroniques et mieux vivre au quotidien.

L'huile Bon courage pour soulager les douleurs

Je découvre

1. Soulager les douleurs menstruelles

  • Apaiser les douleurs de règles

Maux de tête, crampes au bas ventre, poitrine enflée, mauvaise humeur…
Les douleurs de règles peuvent avoir lieu avant l’arrivée des règles (c’est le syndrome prémenstruel) ou
pendant les premiers jours de règles (cela s’appelle la dysménorrhée). Les douleurs sont souvent liées à des crampes menstruelles, c’est-à-dire des douleurs en bas du vente.

Ces douleurs concernent entre 50 % et 80 % des femmes et sont liées aux contractions utérines.

Une étude Américaine* a montré que ces douleurs seraient liées à des inflammations aiguës elles-mêmes causées par la présence d’une protéine, le “CRP”.

Le docteur Susan Korstein annonça donc «La majorité des femmes souffrent du syndrome prémenstruel. Reconnaître et mettre en avant que des inflammations sont à l’origine du mal pourraient ouvrir la porte à de nouveaux traitements et modes de prévention de la douleur.» …Et c’est justement l’action du CBD !

"Avant, je prenais plusieurs Nurofen ou Doliprane par jour...jusqu'à ce que je découvre le CBD"

  • Soulager les douleurs d'endométriose

Le CBD pourrait contribuer à apaiser les douleurs de l’endométriose, cette maladie inflammatoire chronique qui touche environ 10% de la population féminine en âge de procréer.

De nombreuses femmes souffrant de très fortes douleurs témoignent depuis des années sur l’effet apaisant du CBD sur ce type de maladie.
Une étude australienne datant de 2018 révèle même que les femmes considèrent le cannabis comme étant le meilleur traitement contre l’endométriose.*

Le CBD n’est pas un “traitement” contre l’endométriose et un suivi par un médecin reste nécessaire pour surveiller l’évolution de la maladie mais peut contribuer à améliorer sensiblement la qualité de vie des femmes concernées.

Dans le cas de l’endométriose et des douleurs menstruelles en général, les huiles sublinguales au CBD semblent être la méthode d’absorption la plus indiquée car la plus rapide d’action.

Soulager la somatisation

Découvrez les conseils de nos experts pour soulager l’anxiété et apaiser les ruminations mentales

2. Contre les douleurs de dos

Avec l’augmentation de la sédentarité et le télétravail, de plus en plus de Français souffrent de douleurs de dos.

Plusieurs raisons peuvent expliquer les douleurs au dos : les raisons physiques comme le fait d’avoir porté une trop grosse charge, d’avoir dormi sur un matelas non adapté, mal se tenir au travail ou même à cause d’un faux mouvement… mais aussi les raisons mentales comme de la somatisation liée à l’anxiété.
Dans les deux cas, le cannabidiol aura un effet sur les récepteurs du système endocannabinoïde – en agissant sur les neurotransmetteurs liés à la douleurs ou ceux liés à l’apaisement.

3. Contre les migraines

Les migraines touchent environ 15 % de la population adulte et peuvent empêcher les personnes touchées de vivre une vie normale pendant certaines crises.

Plusieurs études cliniques se sont penchées sur l’impact du cannabis thérapeutique sur les patients migraineux et les études semblaient encourageantes.

Pour ce qui est du CBD, il aiderait à diminuer l’intensité de la douleur du fait de son effet analgésique et permettrait de mieux gérer le stress, celui-ci faisant souvent parti des facteurs annonciateurs de crises migraineuses. De nombreux témoignages attestent de ces effets, mais les études manquent encore.
Ce qui est sûr, c’est que le CBD est l’un des seul remède sans effet secondaire à la disposition des personnes souffrantes de migraines.

4. Contre l'arthrose

L’arthrose, cette maladie articulaire ferait souffrir quotidiennement près de 10 millions de personnes et aurait un effet invalidant (chiffres Inserm). Dégénérative et irréversible, aucun traitement n’existe à ce jour, les solutions se contentent de soulager les symptômes, parfois au prix d’effets secondaires. La qualité de vie des patients peut être largement altérée.

Le CBD aiderait à atténuer les douleurs en calmant l’inflammation là où se situe la douleur (au niveau des articulations concernées) et au niveau du système nerveux central (pour réduire le signal de douleur reçu par le cerveau). Quelques études attestent déjà de cet effet et de nombreux témoignages le confirment.

L'infusion Bon courage pour s'apaiser

Je découvre

5. Pour la récupération sportive

Le CBD est aussi bien utile pendant qu’après une séance de sport :
Son effet est double : physique et mental.
Au niveau du physique, le CBD, analgésique et anti-inflammatoire va atténuer la perception de la douleur et lutte contre l’inflammation des tissus musculaires.

Il va aussi aider à la régénération des muscles donc diminuer les courbatures, crampes, et autres désagréments…

Le CBD aidant également à soulager l’anxiété, il aide de nombreux sportifs à rester calmes et concentrés pendant des moments stressants, ce qui les aide à être plus performants.
Il aide également à améliorer le sommeil – facteur majeur de la récupération sportive et donc à avoir plus d’énergie les jours suivants.

Quel type de CBD pour soulager mes douleurs ?

  • Quel forme de CBD devrais je sélectionner ?

Il existe plusieurs méthodes d’absorption du CBD :

  • Les huiles sublinguales : la méthode la plus efficace et la plus rapide d’action
  • En infusion : les effets sont plus doux mais la prise peut facilement être renouvelée tout au long de la journée
  • En application cutanée : les effets du CBD se combinent aux effets apaisants du massage, mais les effets mettent souvent plus de temps à se sentir
  • En fumant : nous déconseillons cette méthode, la combustion étant mauvaise pour la santé

  • Quel extraction pour mon produit à base de CBD ?

On vous conseille également de faire attention au mode d’extraction de votre produit dans le cas de produits à ingérer (huiles sublinguales ou infusions) : les extractions dites Broad Spectrum retirent entièrement le THC, quand le Full Spectrum conserve les 0.3% légaux. Notre conseil sera toujours se privilégier le Broad Spectrum.

  • Sous combien de temps puis-je espérer percevoir des effets ?

Le CBD agit en 15 à 30 minutes, pour un effet qui dure 2 à 3 heures.
Il ne présente aucun risque pour la santé et ne procure pas de sensation d’accoutumance lorsqu’il est consommé correctement.
Le CBD est cependant déconseillé aux femmes enceintes, allaitantes et enfants. En cas de traitement, nous vous conseillons également de prendre conseil auprès de votre médecin.

Sources

Chronic Inflammation and Premenstrual Syndrome: A Missing Link Found?, 2016, E. Bertone-Johnson

Cannabis Use, a Self-Management Strategy Among Australian Women With Endometriosis, 2018, J.Sinclair, C.Smith, J.Abbott

Transdermal cannabidiol reduces inflammation and pain-related behaviours in a rat model of arthritis, 2016, DC. HAMMEL

MINDOLOGY_infusion_equipe_cbd

Votre expert

L’équipe
Mindology


La pause café, bonne ou mauvaise idée ?

La pause café, bonne ou mauvaise idée ?

Les troubles anxieux ont augmenté de 26% pendant la pandémie.
Le stress et la fatigue chronique se sont invités dans notre quotidien durablement. Et cela devient difficile de ralentir le rythme…

En cas de fatigue au travail et charge mentale, on conseille de prendre des pauses.

Mais pourquoi la pause café est une fausse bonne idée ?

☕ Vous pouvez être accro au café :

Nombreux sont ceux qui disent que sans leur café du matin, ils ne sont capables de rien : rien ne sert d’essayer de leur parler ou leur demander quoi que ce soit avant qu’ils aient profité de leur tasse fumante. Alors, on vous rassure, la dépendance à la caféine n’existe pas, mais elle remplit quand même un critère : le «syndrome de manque» lors de l’arrêt. 10 à 15% des consommateurs seraient concernés. Pas d’inquiétude car les effets ne dureraient que entre 48 heures et une semaine, mais au programme : irritabilité, anxiété, maux de tête, nausées…pas de quoi nous donner très envie.

☕ Le café augmente la nervosité en favorisant la libération de cortisol : l'hormone du stress...

Et cette production est notamment superflue le matin : au réveil, le corps augmente naturellement sa production de cortisol de 50% pour donner de l’énergie, vigilance et adrénaline. Le café étant connu pour éveiller, dynamiser et exciter, la combinaison des 2 s’avère donc inutile.
Dans les heures suivantes, le taux de cortisol naturellement produit par le corps va diminuer, ainsi que le taux de caféine : résultat double coup de mou !

Le CBD aide à soulager l'anxiété au quotidien pour se sentir plus apaisé de jour comme de nuit.

☕ La caféine affecte les cycles du sommeil, ce qui favorise l'anxiété et les insomnies :

Une fausse bonne idée contre la fatigue donc ! Consommer de la caféine dans les trois heures avant son heure habituelle de coucher peut retarder le cycle naturel du sommeil de quarante minutes** ! Pire, si on cumule avec la consommation d’écrans (téléphone ou télévision), cela retardera son cycle de 1h15 !

Deux façons différentes mais très efficaces de prendre du CBD :

  • En infusion : quelques minutes d'apaisement à infuser et à boire chaude ou froide tout au long de la journée
  • En huile sublinguale : quelques gouttes sous la langue pour soulager l'anxiété de jour comme de nuit

Nos petites astuces :

On essaie de remplacer le café par le thé ou la tisane dans la mesure du possible !
Si on craque pour une tasse de café, on la prend à partir de 10h, on évite le moment de la pause dej et surtout la soirée.
Si on a un coup de fatigue, on met son corps en mouvement et on va faire un tour pour se rebooster.
Notre huile Bon courage associe le CBD à la menthe poivrée, une super plante médicinale qui lutte contre la fatigue naturellement (et sans caféine !)

Allez, santé ! ☕

Sources

*Etude du Journal The Lancet
**Science Translational Medicine.

Votre expert

Anne-Cécile
Naturopathe


4 conseils contre le syndrome de l'imposteur

4 conseils contre le syndrome de l'imposteur

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ?
C’est un mélange d’anxiété et de doute de soi qui conduit à nier notre mérite et nos succès.

C’est l’impression de ne jamais être à la hauteur, la peur que son entourage professionnel se rende compte de notre imposture, la conviction que les autres sont toujours plus compétents…

En cas d’échec, on se sent responsable et on s’en veut. En cas de réussite, on se dit que ce n’est pas grâce à nous, qu’on a juste eu un coup de chance.

"Ce doute maladif qui conduit à un investissement d’une trop grande énergie et d’un temps de travail trop important par rapport au défi devant nous."

Alexandre Dana, Entreprendre et surtout être heureux

1. S'accepter

Prendre conscience que l’on fait de son mieux et que la perfection n’existe pas.

Dans un tableau à deux colonnes :

  • Lister ses points forts : Ceux en quoi vous vous considérez comme compétent.e
  • Lister ses axes d’amélioration (et non pas ses “points faibles) : Ce sur quoi vous pouvez progresser

2. Faire de ses axes d'amélioration des objectifs

Voir ses “points faibles” comme des axes de progression a une vertu incroyable : vous allez pouvoir convertir ces axes en objectifs à atteindre !

Sont-ils concrets et atteignables ?

Pouvez-vous les traduire en plan d’action ?

Visualisez l’aboutissement de ce plan d’action, que ressentez-vous ?

Le CBD peut-être utile pour reprendre confiance en soi et lutter contre le syndrome de l’imposteur :

  • En soulageant l'anxiété récurrente, source de doutes permanents et qui peut devenir paralysante
  • En améliorant la concentration et donc la productivité pendant le travail⁠

Reprendre confiance en soi

Découvrez notre huile Bon courage

3. Dire stop aux pensées négatives :

On retient en général plus les mauvaises nouvelles que les bonnes.

C’est le biais de négativité : la tendance à surévaluer ce qui nous arrive de moins bien au détriment des choses super cool qui nous arrivent aussi.

C’est prouvé : une perte nous affecte bien davantage que le gain équivalent.

Cela nous vient de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs. Selon les darwiniens, ceux qui se méfiaient des baies, parfois mortelles, aurait mieux survécu que ceux qui avaient juste envie d’en manger…parce que c’est bon. Et on les comprend. Mais cette méfiance se serait transmise à leur descendance (nous).

C’est vrai, maintenant la vie est moins dangereuse, et pourtant, on se comporte toujours comme s’il pouvait nous arriver quelque chose de très grave. Ce qui fait que ce biais de négativité est inutile et peut un peu nous gâcher la vie.

Alors, pour se sortir des ruminations mentales, on les reformule et on recentre notre attention sur notre respiration.

4. Célébrer toutes ses victoires

On vous propose de célébrer et savourer vos petites (et grandes) victoires, et de prendre conscience du chemin parcouru :

  • Où étiez-vous il y a 5 ans ?
  • Quels étaient vos objectifs, vos rêves ?

De la même façon qu’on retient plus les pensées et émotions négatives que les positives, souvent, on se concentre et se rappelle plus des échecs que des réussites.

Pour lutter contre le syndrome de l’imposteur et préserver son bien-être mental, on se force à célébrer et savourer ses petites (et grandes) victoires.

La première pourrait être de célébrer d’avoir essayé d’appliquer ces 4 astuces ?

Sources

*Alexandre Dana, Entreprendre et surtout être heureux, à retrouver ici

MINDOLOGY_infusion_equipe_cbd

Votre expert

L’équipe
Mindology


5 choses à ne pas faire pendant une insomnie

Pourquoi fait-on une insomnie ?

Plus de la moitié des Français a eu un trouble du sommeil dans les 8 derniers jours*.
C’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle : c’est tellement répandu que beaucoup de personnes se sont penchées sur le sujet pour trouver des solutions.

La mauvaise nouvelle : c’est super pénible.

Pour avoir des nuits plus apaisées et réparatrices, il faut aider son cerveau. En effet, c’est lui qui envoie les informations et hormones nécessaires à un sommeil de qualité, ou non.
Notre horloge biologique est un mécanisme très puissant mais qui peut facilement être perturbé par des éléments extérieurs.

1. Regarder l'heure

C’est scientifiquement prouvé : quand on regarde l’heure la nuit, notre cerveau compte automatiquement le nombre d’heures qu’il nous reste à dormir. Ou le celles qu’on a déjà dormi. Cela crée du stress, parfois subtil mais bien présent. On a peur de ne pas dormir assez donc on a encore moins de chances de s’endormir. Donc : on cache l’écran de son réveil et on se tient le plus éloigné possible de son téléphone !

2. Consulter son téléphone

La lumière des écrans affecte l’horloge biologique. On éteint son téléphone 30 minutes avant d’aller se coucher et on coupe toutes les notifications. Et le texto “tu dors ?” de notre pote, vous savez ce qu’on en pense…

3. Se dire qu'on va encore être fatigué.e le lendemain

«Quand on envisage cette situation comme un “véritable cauchemar, la bataille est perdue d’avance.” – W. Chris Winter, auteur de The sleep solution. Passer une mauvaise nuit, ce n’est pas si grave. Ca nous est déjà arrivé et il ne s’est rien passé de grave, non ? Et au pire, on dormira ce weekend.

Le CBD peut vous aider à améliorer vos nuits :

  • A prendre avant de se coucher, environ une heure avant si vous anticipez une mauvaise nuit, vous sentez anxieux.se ou ruminez beaucoup
  • A prendre pendant la nuit si vous avez une insomnie ou une mauvaise qualité de sommeil⁠

Le CBD soulage efficacement l'anxiété. La plupart des insomnies étant en lien avec l'anxiété, il peut vous aider à passer de nuits plus apaisées et réparatrices.

4. Rester dans son lit

Quand on traine dans son lit pendant une insomnie, on envoie le mauvais message à son cerveau qui se conditionne selon le schéma suivant : être dans le lit = être éveillé. On l’habitue donc à identifier le lit comme un endroit où on ne dort pas. Donc : à partir de 15minutes à tourner en rond dans son lit, on se lève et on va dans une autre pièce lire un livre ou un magazine (un peu ennuyeux de préférence). On retourne dans son lit une fois qu’on ressent de nouveau de la fatigue.

5. Se coucher beaucoup plus tôt le lendemain

Se coucher à des heures différentes perturbe la production de mélatonine, l’hormone du sommeil et perturbe l’horloge biologique. Alors même si on est super fatigué, on évite de se coucher à 21h.

A associer avec un accompagnement de médecine douce :

L'hypnose a des résultats bluffant sur l'endormissement, l'amélioration de la qualité de sommeil et la diminution des réveils nocturnes.

 

  • La sophrologie
  • L'hypnothérapie
  • La méditation

La médecine douce pour le sommeil

Réserver une séance de sophrologie

Sources

*Etude Coviprev de Juillet 2021

MINDOLOGY_infusion_equipe_cbd

Votre expert

L’équipe
Mindology