Femme âgée tenant les huiles de CBD mindology

Insomnie et ménopause : quels traitements naturels ?

Vous n’avez jamais connu de problèmes de sommeil et voilà que l’arrivée de la ménopause provoque chez vous des difficultés d’endormissement et vous oblige à vous réveiller constamment la nuit. Effectivement, cette nouvelle période de la vie, marquée par l’arrêt de la production d’hormones sexuelles, impacte le sommeil de nombreuses femmes. Beaucoup d’entre vous voient même leurs troubles du sommeil s’intensifier.

Pourtant, ce n’est pas une fatalité. Des solutions existent et des traitements naturels sont disponibles. Chez Mindology, nous vous partageons tous nos conseils et nos astuces pour retrouver un sommeil de qualité après la ménopause.

Ménopause : des remèdes contre l’insomnie existent !

Qu’est-ce que la ménopause ?

Phase de la vie spécifique aux femmes, la ménopause s’accompagne souvent de nouvelles difficultés. Mais, qu’est-ce que la ménopause ? À quoi sert-elle ? Quels sont les premiers signes d’apparition de la ménopause ? Comment faire face aux symptômes indésirables ?

    • Ménopause et périménopause : explications

La ménopause correspond à une période de la vie des femmes durant laquelle l’ovulation s’arrête et les règles disparaissent. C’est un phénomène totalement naturel et inévitable. Généralement, cette période intervient chez les femmes âgées d’une cinquantaine d’années. La ménopause s’installe, pour la majorité des femmes, entre 45 ans et 55 ans. Vous pouvez vous considérer comme ménopausée lorsque vous n’avez pas eu vos règles depuis plus d’une année.

Avant la ménopause, on parle d’une période de préménopause ou de périménopause. D’une durée de 2 à 4 ans, la périménopause est marquée par des cycles menstruels irréguliers et par l’apparition de symptômes physiques et psychologiques plutôt désagréables. Bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, irritabilité, diminution de la libido, troubles du sommeil, etc. sont à compter parmi les symptômes de la périménopause. Ces symptômes sont la conséquence d’une diminution de la sécrétion de progestérone.

    • Pourquoi est-ce que la ménopause survient ?

L’installation de la ménopause débute par une diminution de la production de progestérone. À la naissance, chaque femme dispose d’un stock limité de follicules ovariens, les cellules présentent dans les ovaires. Ce stock finit donc un jour par s’épuiser. Lorsqu’il n’y a plus de follicules ovariens, l’ovulation s’arrête. La production de progestérone diminue puis à son tour celle des oestrogènes. La ménopause est installée lorsque le corps ne sécrète plus du tout d’oestrogènes.

Pour ne plus subir vos insomnies

Essayez notre huile Bonne nuit

80% des femmes présentent, au moment de la ménopause, un symptôme autre que le simple arrêt des règles

Pourquoi dort-on mal après la ménopause ?

Les troubles du sommeil sont un des symptômes majeurs de la ménopause. Pourquoi ? Comment retrouver un sommeil profond et réparateur après la ménopause ?

    • Quels sont les symptômes de la ménopause ?

Au-delà du simple arrêt des menstruations, la ménopause s’accompagne souvent de symptômes physiques et psychologiques. On parle alors de troubles climatériques. Selon l’INSERM, 80% des femmes présentent, au moment de la ménopause, un symptôme autre que le simple arrêt des règles.

Ces troubles, mais aussi leur durée et leur intensité varie d’une femme à l’autre. Certains symptômes sont passagers tandis que d’autres peuvent s’installer durablement.

En plus de ces symptômes, des pathologies peuvent se développer en lien avec la diminution des oestrogènes. Les oestrogènes jouent un rôle important dans le processus biologique de la reproduction mais pas que. Ils sont essentiels pour le développement du système nerveux, la bonne santé du système cardiovasculaire et la régulation de l’organisme. Les femmes ménopausées sont donc plus à risque de développer des maladies cardiovasculaires ou une ostéoporose. N’hésitez donc pas à consulter régulièrement votre médecin pour prévenir ces risques.

    • Comment expliquer les problèmes de sommeil à la ménopause ?

Avec l’âge, le sommeil tend à se dégrader en qualité et en quantité. Dans L’Information psychiatrique, V.H. Nguyen-Michel, X.Y. Lâm et C. Sebban distinguent 4 explications à la dégradation du sommeil liée au vieillissement.

1. Des causes physiologiques
En vieillissant, le sommeil profond diminue au profit d’un sommeil plus léger et plus court. Cela est dû aux modifications physiologiques qui apparaissent avec l’âge. Par exemple, la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil, diminue tandis que celle du cortisol, l’hormone du stress, augmente.
Chez les femmes, on constate également une baisse de la production de progestérones et d’oestrogènes. La progestérone influe sur la régulation de l’humeur et favorise la détente. Si les taux de progestérone diminuent, comme c’est le cas à la ménopause, alors le sommeil s’en voit affecté. L’oestrogène est lui impliqué dans l’homéostasie. Cela signifie que cette hormone participe notamment à la régulation de la température corporelle. Une diminution de la sécrétion d’oestrogènes peut donc favoriser les suées nocturnes et les bouffées de chaleur et ainsi provoquer des insomnies et des réveils nocturnes.

2. Des facteurs externes
Mais des changements non physiologiques peuvent également expliquer l’apparition de troubles du sommeil. L’isolement induit par l’abandon de certaines activités sociales, la perte d’un proche ou une plus faible exposition à la lumière du soleil sont des facteurs externes qui peuvent nuire au sommeil.

3. Certaines pathologies
Aussi, certaines pathologies liées à l’âge peuvent dégrader la qualité du sommeil. Les douleurs chroniques, les troubles gastro-intestinaux ou encore la maladie de Parkinson sont autant de commorbidités qui jouent négativement sur le sommeil.

4. La prise de médicaments
Enfin, la prise de certains médicaments peut s’accompagner de difficultés d’endormissement et dégrader la qualité du sommeil.

Les symptômes de la ménopause :

  • Diminution de la libido
  • Sécheresse vaginale
  • Bouffées de chaleur
  • Troubles du sommeil
  • Douleurs articulaires
  • Troubles urinaires
  • Sueurs nocturnes
  • Maux de tête
  • Irritabilité
  • Fatigue

Votre cure contre les problèmes de sommeil

Découvrez notre huile Bonne nuit

Pourquoi le sommeil se dégrade avec l’âge ?

  • des modifications physiologiques : changements hormonaux, etc.
  • des facteurs externes : isolement, retraite, etc.
  • des médicaments : benzodiazépines, etc.
  • des maladies : douleurs chroniques, etc.

Comment retrouver le sommeil ?

Pour retrouver un sommeil profond et de qualité, adopter certaines nouvelles habitudes est parfois nécessaire.

    • Repenser son hygiène de vie

Le sport et l’alimentation sont deux composantes essentielles d’une bonne hygiène de vie mais aussi d’une bonne hygiène de sommeil.

1. L’alimentation
Une mauvaise alimentation peut nuire considérablement à la qualité de votre sommeil. Pour optimiser votre alimentation de façon à retrouver un sommeil réparateur il vous suffit de suivre ces quelques conseils :

  • privilégiez les aliments riches en tryptophane : riz complet, oeufs, produits laitiers, poissons, etc.
  • veillez à votre consommation d’aliments excitants : café, thé, viandes rouges, etc.
  • limiter les sucres rapides le soir : gâteaux industriels, soda, etc.
  • éviter les repas trop gras : charcuteries, plats en sauce, etc.

2. L’activité physique
Réduction de l’anxiété, sommeil de qualité, sensation de bien-être, ralentissement de la perte de densité osseuse, etc. : les bienfaits de l’activité physique sont nombreux !

Face aux troubles de l’humeur et aux modifications physiques induites par la ménopause, le sport est d’autant plus important. Bouger et pratiquer une activité physique permet de réduire les risques de maladies cardiovasculaires et d’ostéoporose.
Aussi, en libérant de la dopamine et des endorphines, le sport réduit le stress et favorise le bien-être. Cela impacte positivement et de façon indirecte notre sommeil. Effectivement, le stress et l’anxiété sont des effets secondaires importants de la ménopause et expliquent la plupart des insomnies. Une étude parue en 2020 dans la revue Menopause montre que les femmes ménopausées sont, du fait de la baisse d’hormones, plus à risque de souffrir de troubles psychologiques tels que la dépression et l’anxiété. Pour les 485 femmes étudiées en phase de périménopause, la dépression et l’anxiété sont les deux symptômes les plus fréquents.

    • Adopter une routine sommeil

Mettre en place un rituel de coucher peut, au moment de la ménopause, s’avérer nécessaire. Comme pour les bébés, il s’agit d’une phase de préparation à l’endormissement durant laquelle on va répéter les mêmes actions, chaque jour et à heures régulières.
Pour respecter le rythme circadien, c’est-à-dire l’horloge interne de notre corps, il est important d’essayer au maximum de se coucher et de se lever tous les jours à la même heure. Il est également conseillé de ne pas regarder les écrans avant de se coucher. La lumière artificielle bouleverse notre horloge biologique en envoyant aux récepteurs de notre rétine un mauvais signal : le signal du jour et non de la nuit. Si vous aimez lire, privilégiez donc la lecture de votre roman préféré avant le coucher.

Aussi, veillez à l’environnement dans lequel vous dormez. Celui-ci doit être propice au sommeil. Votre chambre à coucher doit être un lieu calme, plongé dans une obscurité totale et relativement frais. Il est conseillé de régler la température de votre chambre autour de 18°C. Au moment de la ménopause, il peut être judicieux de baisser encore davantage cette température en cas de suées nocturnes.

Enfin, vous pouvez intégrer à votre routine quelques gouttes de notre huile Bonne nuit ainsi qu’une tasse de notre infusion Bonne nuit.

Pour vivre au mieux la ménopause

Venez essayer notre huile Bonne nuit
    • Se faire accompagner

L’accompagnement par un professionnel durant la phase de pré-ménopause mais aussi une fois la ménopause installée peut grandement vous aider à faire face à cette nouvelle période de votre vie.

La naturopathie par exemple, vise à assurer l’équilibre de l’organisme et à permettre à notre corps de s’auto-guérir par des moyens naturels. L’objectif est de devenir acteur de sa santé en agissant sur son alimentation et son hygiène de vie globale (sport, sommeil, etc).

Vous pouvez aussi consulter un hypnothérapeute ou un sophrologue qui vous donneront les clés pour vous détendre et vous relaxer. Certaines techniques telles que le scan corporel ou la respiration en 4 temps peuvent être très efficaces pour soulager le stress et favoriser l’endormissement.

Il est aussi très important, une fois la ménopause installée, de vous faire suivre régulièrement par votre médecin traitant ou votre gynécologue. Effectuer, au moins une fois par an, un bilan de santé complet est essentiel. Suivre vos changements de poids, de taille, de pression artérielle et réaliser un bilan sanguin permet de prévenir et de dépister à temps certaines anomalies.

Comment mettre fin aux insomnies ?

Découvrez tous nos conseils et explications

Quels remèdes contre les insomnies ?

    • Quelques astuces pour limiter les bouffées de chaleur

Pour réguler votre température corporelle vous pouvez vous habiller léger, baisser la température de votre lieu de vie, boire de l’eau bien fraîche et éviter les plats trop chauds ou épicés. Privilégiez également les matières en coton qui sont plus respirantes et légères.
Il est aussi important de réguler votre niveau de stress en prenant du temps pour vous ou en pratiquant la méditation par exemple.

    • Le CBD : votre allié contre les insomnies

Le CBD, pris sous forme de cure, peut aider à limiter les insomnies. Nous vous conseillons de placer, chaque soir, 5 à 10 gouttes de notre huile Bonne nuit sous votre langue. Patientez ensuite une trentaine de secondes et avalez.
Le dessous de votre langue, est un endroit du corps très capillarisé. Cela signifie que le CBD placé à cet endroit atteint rapidement les vaisseaux sanguins et est donc très bien assimilé par le corps.

Le CBD pour dormir : comment ça marche ?

    • Une solution contre l’anxiété…

L’action du CBD se concentre sur le système nerveux. Le CBD parvient à soulager l’anxiété et à réguler nos émotions en agissant notamment au sein du système endocannabinoïde.
Mais, qu’est-ce que le système endocannabinoïde ? Il s’agit d’un des systèmes les plus importants de notre corps car il participe au maintien de l’équilibre de celui-ci. Pour comprendre plus précisément comment fonctionne le système endocannabinoïde consulter notre article sur le système endocannabinoïde.

Placer quelques gouttes d’huile de CBD sous votre langue peut donc être une solution pour limiter l’anxiété, le stress et les troubles de l’humeur favorisés par la ménopause.

Qu'est-ce que le système endocannabinoïde ?

Découvrez toutes nos explications
    • … pour en finir avec les insomnies

C’est cette action du CBD sur notre système nerveux qui permet de soulager l’insomnie. L’anxiété et le stress sont souvent les deux causes majeures des problèmes de sommeil. Les troubles de l’humeur peuvent induire des difficultés d’endormissement, des réveils nocturnes, des réveils précoces, etc.

Composée de mélisse, d’huile de noisette et de CBD Broad spectrum (sans THC), notre huile Bonne nuit soulage la nervosité, l’anxiété et le stress, régule les cycles du sommeil et aide à l’endormissement. Un bon moyen donc pour calmer vos insomnies liées à la ménopause !

La ménopause est souvent une période compliquée dans la vie des femmes. Néanmoins, des solutions existent pour vivre cette période au mieux et s’adapter sereinement. 

 

Et vous, comment vivez-vous la ménopause ?


Photo d'une femme tenant une tasse et une infusion au CBD Mindology

Infusion au CBD : quels bienfaits ? quels avantages ?

Huiles, tisanes, crèmes, gélules, chocolat, etc : le CBD peut être consommé sous de multiples formes. Comment faire son choix ? Pourquoi privilégier les infusions au CBD ? Quels sont les bienfaits des tisanes au CBD ? Nous répondons à toutes vos questions.

Vous souffrez d’anxiété, vos problèmes de sommeil vous gâchent la vie et vous ne savez pas quel choix faire parmi toutes les offres présentes sur le marché. Nous vous expliquons pourquoi l’infusion au CBD peut être un bon choix et vous partageons tous nos conseils pour trouver la tisane au CBD parfaite pour vous !

Infusion pour dormir : comment faire son choix ?

Tisane au CBD : pourquoi choisir ce format ?

Une tisane est une boisson souvent consommée chaude et composée d’extraits de plantes naturelles. L’infusion est la technique qui consiste à faire infuser les plantes dans de l’eau frémissante pour obtenir une tisane.
Si aux plantes s’ajoute du CBD, la molécule apaisante et non psychotrope du chanvre, on parle alors de tisane au CBD.

Pourquoi privilégier le format tisane ? Quels sont les avantages de l’infusion au CBD par rapport aux huiles ou aux autres méthodes de consommation ?

    • Une simplicité d'utilisation

On considère souvent que pour adopter de nouvelles habitudes mais surtout pour s’y tenir sur la durée, une motivation démesurée est nécessaire. On imagine que les changements importants et les belles réussites ne sont possibles que si on y consacre tout notre temps et toute notre énergie. Or, souvent, les plus grands changements proviennent de nos petites habitudes quotidiennes. C’est la réflexion que présente Onur Karapinar dans son livre Petites habitudes, grandes réussites : 51 pratiques inspirantes pour devenir la meilleure version de soi-même.

Très simples d’utilisation, les tisanes au CBD sont donc faciles à intégrer dans votre quotidien et peuvent, sans effort, devenir une habitude de consommation. Pour vous préparer une infusion, il vous suffit d’avoir à disposition une tasse et de quoi faire chauffer de l’eau : c’est tout ! Ensuite, patienter quelques minutes, le temps que les plantes s’infusent.

Chez Mindology nous proposons des infusions au CBD hydrosolubles. Il n’y a donc pas besoin d’ajouter un corps gras à votre boisson pour que le mélange se fasse. Rien de plus simple !

Il parait qu’il faut 21 jours pour installer une nouvelle habitude…tout pile la quantité disponible dans un sachet ! Coïncidence… ?

    • Pour dire adieu à son café

Vous ne supportez plus les effets que le café a sur vous : maux de ventre, pics de stress, nervosité, insomnies, etc mais vous ne trouvez pas d’alternative pour rester motivé et plein d’énergie durant votre journée : la tisane au CBD est faite pour vous !

Consommer une infusion au CBD c’est bénéficier de nombreux bienfaits sans ressentir les effets secondaires indésirables du café.

En plus, le café apporte souvent autant d’anxiété que d’énergie.. on vous raconte pourquoi ici.

    • Une routine bien-être qui vous fait du bien

Les boissons chaudes telles que le thé, le café ou la tisane font aujourd’hui partie de notre quotidien. Nous avons tous été habitués à nous préparer une boisson réconfortante durant nos soirées d’hiver ou à nous faire couler une tasse de café au sortir du lit.

Intégrer une petite tasse de tisane au CBD dans sa routine est donc relativement simple et ne demande pas de gros changements.

En plus d’être facile à consommer, l’infusion au CBD peut donc très aisément s’intégrer dans votre routine bien-être. Que ce soit au moment du coucher ou durant votre moment de détente après le déjeuner, consommer une tisane au CBD ne peut vous faire que du bien ! C’est l’occasion parfaite pour prendre soin de soi et s’accorder un temps rien qu’à soi.

D’ailleurs, vous pouvez même la déguster froide si vous préférez : pour cela, laissez la refroidir, puis ajoutez des glaçons et hop ! Parfait pour les soirées chaudes d’été.

Pour retrouver le sommeil

Découvrez notre infusion bonne nuit

Les avantages d’une tisane au CBD :

  • remplace le café
  • simple d'utilisation
  • s'intègre dans une routine bien-être

La pause café : bonne ou mauvaise idée ?

On vous explique tout ici

Tisane pour le sommeil : quels bienfaits ?

Vous avez des difficultés à vous endormir, vous vous réveillez plusieurs fois dans la nuit et vous peinez à vous rendormir : la tisane au CBD peut vous aider à retrouver un sommeil profond et réparateur !

    • 1. Soulage l'anxiété

Le CBD, aussi appelé cannabidiol, soulage l’anxiété en agissant sur notre système nerveux et plus particulièrement sur le système endocannabinoïde.

Mais, qu’est-ce que le système endocannabinoïde ? Il s’agit d’un système d’importance majeur au sein de notre corps car il permet de maintenir l’équilibre de celui-ci. Le système endocannabinoïde joue par exemple sur le contrôle moteur, le fonctionnement de la mémoire ou la régulation de la croissance cellulaire.
Au sein de ce système endocannabinoïde on trouve l’anandamide, un neurotransmetteur qui intervient notamment dans la régulation des émotions. Le CBD permettrait, de façon indirecte, d’augmenter la présence de l’anandamide dans notre système endocannabinoïde. C’est donc en favorisant la hausse des niveaux d’anandamide que le CBD influe sur nos émotions et parvient à soulager l’anxiété.

    • 2. Favorise le sommeil

En aidant à soulager l’anxiété, les infusions au CBD favorisent le sommeil. Effectivement, l’anxiété est la cause principale des insomnies et les troubles du sommeil sont l’un des symptômes majeurs de l’anxiété. Si vous êtes une personne anxieuse et stressée, vous avez plus de risques que la moyenne de souffrir d’insomnies. Pour retrouver un sommeil profond et réparateur il faut donc agir sur la cause de vos insomnies : l’anxiété.

Néanmoins, les infusions au CBD sont moins concentrées en CBD que les huiles. Il est donc préférable de consommer des tisanes à base de CBD si vous souffrez d’une anxiété plutôt légère ou ponctuelle.
A l’inverse, si vous souffrez de problèmes de sommeil persistants et que votre niveau d’anxiété est relativement élevé, préférez consommer une infusion en complément d’une autre solution. Les infusions peuvent, par exemple, être consommées en complément d’une prise quotidienne d’huile de CBD.

Chez Mindology nous proposons deux coffrets composés d’une huile 5ml et d’une infusion.

  • Le coffret Bonne nuit : composé d’une huile Bonne nuit de 5ml et d’une infusion Bonne nuit. Ce coffret soulagera vos insomnies et réduira vos réveils nocturnes
  • Le coffret Bon courage : composé d’une huile Bon courage de 5ml et d’une infusion Bon courage. Ce coffret soulagera votre anxiété et réduira vos pics de stress

La déshydratation peut favoriser le stress

Comment fonctionne le CBD ?

Retrouvez nos explications ici
    • 3. Offre un boost d'hydratation

En plus de ses bénéfices sur le sommeil et l’anxiété, consommer une infusion au CBD est une bonne façon de boire davantage d’eau au cours de la journée.

Les bienfaits d’une bonne hydratation sur la santé sont nombreux : élimination des toxines, prévention de l’arthrose et des maux de tête, digestion facilitée, etc. L’hydratation est donc essentielle au bon fonctionnement de notre organisme et à notre bonne santé physique.
Mais, ce n’est pas tout. L’hydratation joue également un rôle sur notre bien-être mental et nos performances intellectuelles. Selon plusieurs études, une mauvaise hydratation favoriserait la production du cortisol, l’hormone du stress. Par exemple, une étude publiée en 2011 dans The Journal of Nutrition a montré, pour une vingtaine de jeunes femmes en bonne santé, qu’une déshydratation de 1,36% favorise la dégradation de l’humeur et la baisse de la concentration.

Pour les adultes, il est recommandé de boire, chaque jour, un minimum de 1,5 à 2 litres d’eau. Consommer une infusion au CBD peut donc être un bon moyen d’atteindre ces recommandations pour favoriser votre bien-être physique et mental.

Quelle est la meilleure tisane pour dormir ?

Vous savez désormais pourquoi privilégier l’infusion au CBD et connaissez tous les bienfaits d’une tisane à base de CBD.

Mais, quelle infusion choisir ? Selon vos goûts, vos besoins et vos envies, il existe l’infusion parfaite pour vous.

    • Des bienfaits maximisés grâce aux plantes médicinales

Utilisées pour leurs bénéfices sur la santé, les plantes médicinales s’associent très bien aux bienfaits du CBD.
Selon les plantes utilisées, les effets sont différents. Par exemple, la mélisse est très appréciée pour sa capacité à réduire les troubles du sommeil. La menthe poivrée permet elle de calmer certaines douleurs tandis que le lotier possède des vertues calmantes et antispasmodiques.

C’est en prenant en compte les bienfaits des plantes médicinales et leurs spécificités que Mindology a développé deux infusions au CBD : l’infusion Bon courage et l’infusion Bonne nuit.

  • L’infusion Bon courage : composée de menthe poivrée, de menthe nanah, de lotier et de CBD Broad spectrum pour soulager l’anxiété pendant la journée
  • L’infusion Bonne nuit : composée de mélisse, de verveine, de tilleul et de CBD Broad spectrum pour aider à mieux dormir et calmer les insomnies

    • Une infusion sans goût de chanvre

Souvent, du fait qu’elles n’utilisent pas du CBD hydrosoluble, certaines infusions ont un fort goût de chanvre herbacé.

Ce goût, plutôt désagréable, nous a conduit chez Mindology, a utilisé une technique innovante : nous valorisons du CBD hydrosoluble sur les plantes médicinales.

Cette technique permet à nos deux infusions, Bonne nuit et Bon courage, d’avoir une odeur et un goût très agréable mais aussi d’être hydrosolubles. En consommant nos infusions vous ne retrouverez pas le goût du chanvre mais le bon goût des plantes telles que la verveine, le tilleul ou la mélisse.

    • Une infusion sans risque et bien tolérée

Vaporiser le CBD sur les plantes médicinales nous permet de ne pas avoir de fleur de chanvre dans nos infusions et ainsi de garantir l’absence totale de THC, la molécule psychotrope et addictive du chanvre.

Il n’y a donc aucun risque d’apparition d’effets secondaires indésirables lors de la consommation de nos infusions.

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin traitant, ou à nous écrire !

Pour soulager l'anxiété

Découvrez le coffret bon courage

Très simple d’utilisation et s’intégrant très bien dans un quotidien bien rempli, l’infusion au CBD permet aussi de soulager l’anxiété et de favoriser le sommeil. Les tisanes au CBD sont donc idéales pour les personnes anxieuses et stressées ou encore pour celles qui recherchent une alternative au café.

Associées aux nombreux bienfaits des plantes médicinales, nos infusions Bonne nuit et Bon courage sont sans risque d’addiction et d’accoutumance, sans effets secondaires et sans goût de chanvre.

Ça y est, vous avez fait votre choix ?


Photo de médicaments rouge et blanc à avaler

Vaincre l’insomnie sans médicament : c’est possible ?

Souvent, les médicaments sont la solution de dernier recours face aux troubles du sommeil. Seulement, même si les benzodiazépines sont efficaces, ces médicaments aux effets psychotropes possèdent de nombreux désavantages : contre-indications, effets secondaires néfastes, accoutumance, intéractions médicamenteuses, etc. Des solutions alternatives et naturelles seraient donc à privilégier.

Nous vous partageons nos conseils pour retrouver un sommeil profond et réparateur ainsi que des solutions concrètes à adopter sur la durée.

Troubles du sommeil : des traitements naturels existent

Lutter contre l'insomnie naturellement

Vous souffrez de troubles du sommeil depuis plusieurs mois, ou même années, s’endormir est pour vous un vrai calvaire et vous ne cessez de vous réveiller la nuit ? Rassurez-vous : plusieurs solutions et des traitements, plus ou moins naturels, existent pour vous aider à en finir avec vos insomnies.

Retrouver un sommeil profond et réparateur demande néanmoins une certaine implication personnelle. Souvent, les remèdes miracles contre l’insomnie ne sont pas vraiment ceux que l’on imagine. Bien qu’efficaces, les benzodiazépines (la molécule présente dans la plupart des anxiolytiques ou somnifères) possèdent de nombreux effets secondaires nuisibles pour notre santé, sur le long terme. Parfois, il est donc préférable de privilégier d’autres techniques telles que la médecine douce, le sport ou la mise en place d’habitudes routinières favorables au sommeil.

    • Que faire en cas d'insomnies ?

Avant de penser à vous pencher vers la prise de médicaments ou d’autres remèdes plus naturels, certaines actions et bonnes habitudes peuvent vous aider à retrouver le sommeil. Passer des nuits calmes et complètes repose souvent sur l’adoption d’un mode de vie sain et adapté et sur une bonne hygiène de sommeil.

L’hypnose et la sophrologie mais aussi la pratique d’une activité physique régulière ainsi que le respect de votre rythme circadien sont des solutions à envisager pour favoriser l’endormissement et limiter les réveils nocturnes.

Chez Mindology, nous avons construit pour vous un guide spécialement dédié aux insomnies. En parcourant notre article ici, vous comprendrez ce qu’est l’insomnie, parviendrez à déterminer si vous êtes ou non insomniaque et pourquoi et obtiendrez toutes les clés pour retrouver un sommeil de bébé et en finir avec vos insomnies.

5 habitudes à adopter contre l’insomnie :

  • Se lever et se coucher à heure fixe
  • Lâcher prise avec la méditation
  • Pratiquer une activité physique
  • S’éloigner des écrans le soir
  • Préparer des repas adaptés

Comment vaincre l'insomnie ?

Découvrez notre guide anti-insomnie

Pour mettre fin à vos insomnies

Découvrez notre huile bonne nuit
    • Que prendre en cas d'insomnies ?

Malgré toute la bonne volonté du monde, une routine et une hygiène de sommeil parfaite, certains d’entre nous restent sujets à des insomnies persistantes.

C’est à ce moment-là, que la question de la médication peut se poser. Vous êtes désespéré et ne parvenez pas à trouver les traitements efficaces qui répondront à vos troubles du sommeil. Vous vous rendez donc chez votre médecin qui, après avoir écarté d’autres pathologies possibles, vous prescrit des somnifères, aussi appelés benzodiazépines à visée hypnotique.

Pouvant être utilisés que temporairement, les benzodiazépines possèdent également de nombreux effets secondaires qui peuvent vous inciter à plutôt privilégier des solutions plus naturelles. De nombreuses plantes telles que la mélisse, le tilleul ou la verveine aident à favoriser l’endormissement. Aussi, il est possible de prendre de la mélatonine, l’hormone du sommeil, sous forme de comprimés afin de limiter les troubles nocturnes. Ces solutions, bien que naturelles, ont des effets tout de même limités pour traiter les troubles du sommeil d’intensité modérée à forte.

Le CBD, molécule apaisante issue du chanvre, possède de fortes propriétés apaisantes et anti-stress. Certifié comme très bien toléré et sans risque pour la santé par l’OMS, le CBD ne présente aucun effet d’accoutumance et d’addiction. Associant les bienfaits du CBD Broad spectrum à la mélisse et à l’huile de noisette, notre huile Bonne nuit apaise l’anxiété nocturne et peut ainsi vous aider à retrouver un sommeil profond et réparateur.

Les benzodiazépines : effets secondaires

    • Qu'est-ce que les benzodiazépines ?

Les benzodiazépines sont des médicaments psychotropes qui agissent sur l’activité cérébrale via le système nerveux. Ils favorisent la relaxation et produisent un effet de somnolence. Ils peuvent être notamment utilisés dans le traitement de l’anxiété ou de l’insomnie.

    • Des effets secondaires ?

Néanmoins, attention aux effets secondaires ! Parmi les effets secondaires indésirables, on recense : des troubles de la mémoire, des troubles de la vigilance, une altération des fonctions psychomotrices pouvant conduire à des chutes récurrentes, des troubles du comportement (cauchemars, nervosité, hallucinations, etc) et une tolérance accrue nécessitant l’augmentation du dosage.

À ces effets secondaires, s’ajoute un risque élevé de dépendance notamment favorisé par la durée du traitement, le dosage, les antécédents médicaux et l’utilisation simultanée de plusieurs benzodiazépines. Utilisés sur une trop longue durée, les benzodiazépines génèrent un effet d’addiction presque inévitable.

Aussi, il existe certaines contre-indications à la consommation des benzodiazépines ainsi que de possibles risques d’intéractions médicamenteuses. En 2013, selon l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), c’est presque la moitié des utilisateurs de benzodiazépines qui font face au risque potentiel d’apparition d’effets secondaires indésirables. Mais, pourquoi ? Car une grande proportion des utilisateurs de benzodiazépines présentent des contre-indications ou utilisent d’autres médicaments non compatibles avec les benzodiazépines. Vérifiez donc toujours, avec l’aide de votre médecin, que la consommation de benzodiazépines est sans risque majeur pour vous.

Enfin, l’âge peut être un facteur de risque aggravant lors de l’utilisation de benzodiazépines. Les personnes âgées sont davantage touchées par les effets secondaires indésirables de ces médicaments. Ce risque accru est dû aux modifications physiologiques liées au vieillissement. Les effets indésirables se concentrent surtout sur les facultés cognitives et psychomotrices des personnes âgées et engendrent par exemple, des troubles de la mémoire ou des chutes. Une étude, conduite en 2003, a montré que la consommation de benzodiazépines sur une longue durée et à un dosage supérieur à la dose recommandée était, pour les femmes âgées, associé à un risque élevé de dégradation des performances physiques. Cela a été confirmé par l’étude “The Canadian Study of Health and Aging” qui rend compte d’un lien potentiellement positif entre l’utilisation des benzodiazépines et le risque de chutes chez les personnes âgées.

Aussi, la consommation de benzodiazépines favoriserait, chez les personnes de plus de 65 ans, le développement de la maladie d’Alzheimer. Ce lien entre maladie d’Alzheimer et benzodiazépines a été mis en évidence en 2014 par une étude publiée dans le British Medical Journal.

    • Comment fonctionnent les benzodiazépines ?

Les benzodiazépines réduisent le sentiment d’angoisse en jouant sur l’activité de nos neurones. Ces médicaments sont capables de favoriser l’apaisement car ils agissent en particulier sur les neurones impliquées dans la gestion et l’expression des émotions. Leur action sur nos neurones se fait par l’intermédiaire du récepteur GABA, l’acide gamma-aminobutyrique.

Pour comprendre le fonctionnement des benzodiazépines, il est donc essentiel de comprendre ce qu’est le récepteur GABA. Il est le principal neurotransmetteur inhibiteur de notre cerveau, c’est-à-dire qu’il a pour rôle de réguler l’activité cérébrale. Un neurotransmetteur est une substance libérée par des neurones et qui agit en retour sur d’autres neurones.

Une fois ingérées, les benzodiazépines vont se fixer sur un site connexe au GABA et ainsi amplifier son action. Ces médicaments participent donc à diminuer encore davantage l’hyperactivité cérébrale qui est la cause du sentiment d’angoisse. Selon une étude de 2008, publiée dans la revue Sleep, les personnes souffrant d’insomnies présenteraient, par rapport à la normale, des niveaux de GABA inférieurs de 30%.

    • Pourquoi prendre des benzodiazépines ?

Les benzodiazépines sont efficaces pour lutter contre les troubles du sommeil seulement sur une courte durée. Ils ne sont donc pas conseillés en cas d’insomnies durables et sont à privilégier pour les insomnies transitoires liées à un problème spécifique clairement identifié. Le corps médical recommande une utilisation des benzodiazépines limitée à 4 semaines dans le traitement des troubles du sommeil.
Concernant les troubles anxieux, il est recommandé de ne pas dépasser une durée maximale de 12 semaines de traitement.

Au-delà de ces durées (4 semaines en cas de troubles du sommeil et 12 semaines en cas de troubles anxieux), le risque de dépendance physique et psychique s’accroît considérablement, rendant l’arrêt de la médication plus compliqué. Aussi, le système nerveux s’adapte et l’efficacité des benzodiazépines sur le traitement des troubles diminue.

Le besoin de recours aux benzodiazépines est donc limité à certains cas spécifiques. La médicamentation doit absolument s’accompagner d’un suivi par un médecin, d’un mode de vie adapté et compatible avec la prise de médicaments et s’effectuer sur une courte durée.

Les points négatifs des benzodiazépines :

  • Des risques d’intéractions médicamenteuses
  • Des effets secondaires indésirables
  • Des contre-indications nombreuses
  • Un risque élevé de dépendance

Anti-stress naturel

Afin de trouver les solutions adéquates à vos problèmes de sommeil, il est essentiel d’en déterminer les causes. Le plus souvent, l’anxiété est la cause principale de l’insomnie.

    • Qu'est-ce que l'anxiété ?

L’anxiété est une émotion désagréable (mais pas nécessairement négative) liée à la sensation de peur. Elle est tout à fait normale et permet de nous protéger face à un danger ou une situation inquiétante.

Néanmoins, elle peut parfois prendre une place trop importante et devenir totalement injustifiée. Dès lors, on parlera de troubles anxieux, générés par des anticipations négatives. C’est en cela que l’anxiété se distingue du stress. La sensation de stress est simplement une réaction physiologique face à un événement ou à une certaine situation. C’est une relation de cause à effet justifiée par l’environnement dans lequel on se trouve. À l’inverse, l’anxiété est la réaction à une anticipation négative d’un événement ou d’une situation qui n’a pas eu lieu et qui n’aura peut-être jamais lieu.

Si vous souffrez de troubles anxieux, vous vivez dans la peur constante et non justifiée qu’un problème ou un malheur se produise. L’anxiété peut revêtir différentes formes : anxiété sociale, anxiété généralisée, phobie, ruminations mentales, etc et générer différents symptômes tels que les troubles du sommeil.

    • L'anxiété : cause de vos insomnies

Bien que l’insomnie soit souvent multifactorielle, l’anxiété reste un des facteurs majeurs des troubles du sommeil. Votre cerveau est constamment en activité, vous ne cessez jamais de ruminer et ne parvenez pas à trouver le sommeil et à vivre des nuits réparatrices. Effectivement, les personnes anxieuses seraient 7 à 10 fois plus susceptibles de souffrir d’insomnies. Être constamment dans un état mental d’hypervigilance et d’hyperactivité est complètement incompatible avec le sommeil.

Si vous pensez trop et ruminez constamment et que cela impacte votre sommeil alors il est primordial de s’attaquer à la cause première de vos insomnies : l’anxiété.

Comment gérer son stress pour aller mieux ?

Nos conseils pour prendre soin de votre santé mentale

Retrouvez
nos experts

Ils vous accompagnent et vous proposent des solutions concrètes,
pour retrouver un sommeil de qualité et en finir avec les insomnies.

Un remède miracle contre l’insomnie ?

Chez Mindology, nous sommes convaincues qu’il est possible de résoudre ses problèmes de sommeil sans mettre en danger sa santé. Pour cela, nous avons choisi de développer des produits à base de CBD Broad spectrum ainsi qu’une solution complète d’accompagnement co-créée avec des professionnels de la médecine douce.

    • Le CBD contre l'insomnie

Nous avons notamment conçu pour vous l’huile Bonne nuit. Composée de 3 ingrédients d’origine naturelle, l’huile Bonne nuit permet faciliter l’endormissement et assure un sommeil réparateur.

  • La mélisse : cette plante est reconnue par plusieurs autorités sanitaires et notamment par l’OMS pour son efficacité sur les troubles du sommeil. La mélisse favorise l’endormissement, diminue le stress et contribue à l’apaisement.
  • L’huile de noisette : riche en oméga 3, l’huile de noisette prévient les risques de maladie cardiovasculaire et protège le système immunitaire grâce à sa concentration en vitamine E.
  • Le CBD Broad spectrum : totalement dépourvu de THC, notre CBD Broad spectrum apaise les ruminations mentales et l’anxiété, sans risque d’accoutumance et d’addiction.

Pourquoi privilégier le CBD ?

Garanti comme sûr et bien toléré par l’organisme, le CBD ne possède aucun effet secondaire indésirable et est sans risque d’accoutumance. Vous pouvez donc profiter pleinement de ses propriétés relaxantes sans vivre les effets néfastes des benzodiazépines.
Aussi, les contre-indications au CBD sont peu nombreuses. L’ingestion de CBD est déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants.

Néanmoins, le CBD, comme toute autre solution, n’est pas un remède miracle. Nos huiles sont à intégrer dans une routine quotidienne favorable au sommeil. Elles peuvent s’associer à d’autres solutions et constituer une aide supplémentaire pour favoriser son sommeil.
Vous pouvez, par exemple, associer les bienfaits de notre huile Bonne nuit à des séances d’hypnose et de sophrologie guidées par les voix de nos experts Pauline Gonse et Thibault Gouttier.

    • Des techniques comportementales contre l'insomnie

Contrairement aux médicaments psychotropes, les techniques comportementales auraient démontré des bienfaits de long terme contre l’insomnie. Ces techniques consistent à modifier nos comportements, nos habitudes et nos schémas de pensée. Méditation, hypnose, sophrologie ou encore thérapie cognitive et comportementale peuvent constituer des aides précieuses pour retrouver un sommeil de qualité.
À vous de trouver la technique qui vous correspond !

Pour un sommeil réparateur

Quelques gouttes de l'huile bonne nuit

Vaincre l’insomnie sans médicament : c’est possible. Néanmoins, il n’existe malheureusement pas de solution miracle. L’essentiel est de trouver la ou les actions qui vous correspondent le mieux et qui sont les plus efficaces pour vous. CBD, yoga, méditation, sport, lecture, etc : qu’est-ce qui fonctionne le mieux pour vous ?


Cadeau de Noël avec boules de Noël

Nos 15 idées cadeaux de Noël bien-être et écoresponsables

Noël approche à grands pas et vous ne savez toujours pas quoi offrir à vos proches ?

Mindology vous partage des idées cadeaux éco-responsables et engagés pour prendre soin de soi et de son bien-être.

Nos 15 idées cadeaux bien-être parfaites pour Noël

Idées cadeaux anti-déprime

Souvent connue pour être la saison la plus déprimante de l’année, l’hiver est aussi la période des fêtes et l’occasion rêvée pour faire plaisir à ses proches. Quoi de mieux donc que d’allier l’utile à l’agréable en offrant un cadeau bien-être et anti-déprime à ceux qu’on aime ?

Se sentir bien dans sa peau et dans son environnement mais aussi aimer ce que l’on met dans son assiette sont des petites choses qui participent grandement à notre bonheur.
Chez Mindology nous avons donc sélectionné pour vous quelques objets de décoration éthiques, déniché des marques de vêtements éco-responsables et imaginé des idées cadeaux parfaites pour un fan de cuisine.

  • Idées cadeaux pour se sentir bien chez soi

Se sentir bien chez soi rend heureux. Le sentiment de confort et de bien-être chez soi est autant essentiel que les sentiments de sécurité, d’identification à son intérieur, de contrôle et de stabilité.
Une bougie à l’odeur agréable, une belle plante ou une jolie illustration peuvent être des cadeaux parfaits pour lutter contre la déprime et favoriser le bien-être.

Diaïwaïe propose des cactus personnalisables éco-responsables, fabriqués en France et confectionnés à la main. Vous pouvez, pour chaque plante, choisir la taille du pot et y faire inscrire le mot ou la phrase qui vous plaît. Comptez environ une trentaine d’euros pour cet objet original et écologique.

Pour les amateurs de seconde main, ENSŌ PARIS a eu l’idée de créer des bougies parfumées coulées dans des objets chinés. Le petit plus de ces bougies : elles sont 100% végétales et, vous pouvez réutiliser le contenant une fois la bougie consumée. Chaque pièce est unique, minutieusement dénichée au sein de brocantes, vide-greniers ou boutiques de seconde main françaises et confectionnée à la main dans un atelier parisien. Les prix varient d’un trentaine d’euros à plus d’une centaine d’euros pour cet objet unique.

Si vous souhaitez faire plaisir à une personne fan d’affiches et d’illustrations en tout genre, jetez un coup d’œil à TruchIllustration. Agathe réalise, à la main, des dessins “poétiques et pleins d’amour” que vous pouvez retrouver sur sa boutique en ligne. Agathe est aussi l’illustratrice de nos magnifiques coffrets de Noël que vous pouvez retrouver ici.

  • Idées cadeaux pour se sentir bien dans sa peau

La confiance en soi est une composante essentielle de la santé mentale.

Avoir confiance en soi c’est être conscient de ses capacités et de ses compétences. Sans confiance en soi, nos capacités d’agir s’amenuisent et il devient presque impossible d’entreprendre et d’atteindre ses objectifs.

Mais, au-delà de cet aspect mental, avoir confiance en soi c’est avoir conscience de ses atouts physiques. Être bien dans son corps et se sentir bien dans sa peau permettent également de gagner confiance en soi.

Nous vous proposons 3 marques de vêtements éthiques et éco-responsables pour mettre ses atouts en valeur et prendre confiance en soi !

Créée par Louise Aubery, aussi connue sur les réseaux sociaux sous le pseudo MyBetterSelf, Je ne sais quoi propose de la lingerie, des culottes menstruelles et des maillots de bain éco-responsables. Toutes les collections sont produites à moins de 1 000 km de Paris avec des matières certifiées OEKO-TEX® et vendues au juste prix. L’objectif de Je ne sais quoi est de révolutionner l’industrie de la mode en proposant des produits de qualité à l’empreinte carbone limitée et ce dans le respect des travailleurs. Parce qu’il est souvent difficile de choisir de la lingerie pour une autre personne que soi-même, Je ne sais quoi propose des cartes cadeaux d’une valeur de 30€ à 150€ pour faire plaisir à votre amie, votre maman ou votre sœur.

Quoi de mieux pour passer une soirée d’hiver cocooning chez soi qu’un pyjama élégant confortable et éco-responsable ? C’est le pari que se sont lancé Aliénor et Anne-Sophie en créant Nêge : proposer des pyjamas respectueux de l’environnement dans lesquels on passerait bien la journée tellement ils sont agréables et beaux. Fabriqués à partir d’un tissu Tencel™ lyocell, certifié OEKO-TEX au sein d’ateliers situés au Portugal, envoyés dans un emballage recyclé et recyclable et vendus au prix juste, ces pyjamas sauront faire le bonheur de vos proches.

Vous voulez faire plaisir à un proche fan de mode tout en assurant la protection des girafes du Niger ? C’est possible grâce à girafon bleu® !
Pour chaque commande passée, la marque de vêtements reverse 5€ à l’association partenaire l’ASGN (Association pour la Sauvegarde des Girafes du Niger) qui assure la protection des girafes de la Zone Girafe et accorde des microcrédits aux femmes nigériennes peuplant cette zone. Girafon bleu® propose des vêtements unisexes de toutes sortes : tee-shirts, chemises, vestes, etc et des accessoires : bonnets, chaussettes, sacs, etc. De quoi faire plaisir à n’importe quel membre de votre famille !

  • Idées cadeaux pour un passionné de cuisine

Que votre ami soit passionné de cuisine ou non, il aime forcément manger. Offrir un cadeau qui se mange n’est donc jamais une erreur !

Pour les grands fans de cuisine ou simplement pour ceux qui ne sont pas doués et qui ont besoin d’aide, TCHAC propose des vidéos à la carte réalisées par des cheffes et chefs français. Il s’agit d’une plateforme en ligne proposant des recettes sucrées mais aussi salées du plat au dessert. Offrir TCHAC c’est offrir l’opportunité d’apprendre de nouvelles recettes, de découvrir de nouvelles techniques de cuisine, de s’initier aux plats du monde entier et de prendre du plaisir. TCHAC propose notamment des cartes cadeaux permettant d’ offrir un abonnement à la plateforme à ceux que vous aimez.

Pour cela, NEPTUNE elements propose des algues à saupoudrer et du chocolat à base d’algues. Consommées en Asie depuis plusieurs siècles, les algues possèdent de nombreux bienfaits pour notre santé mais aussi pour la planète. Ce sont des végétaux extrêmement riches en nutriments : elles contiennent autant de vitamines que les légumes et plus de minéraux. Par leur teneur en protéines, les algues peuvent enrichir une alimentation végétale ou constituer un petit supplément pour les sportifs qui cherchent à augmenter leurs apports. Très respectueuse de l’environnement, la culture des algues possède un bilan carbone et une empreinte eau presque nulle. Aussi, en produisant de l’oxygène et en capturant très rapidement le CO2, les algues participent à limiter les impacts du réchauffement climatique sur la vie marine. NEPTUNE elements a donc créé 4 types d’algues à saupoudrer : l’algue Kombu Royal à la saveur boisée pour les soupes, purées ou potées de légumes, l’algue Laitue de mer à la saveur persillée pour les vinaigrettes, pâtes ou tartes, l’algue Wakamé à la saveur iodée pour les viandes, poissons ou sauces et enfin l’algue Dulce à la saveur fumée à saupoudrer sur vos salades ou salades de fruits.

Idées cadeaux anti-stress

  • Idées cadeaux pour vaincre le stress et l’angoisse naturellement

L’un de vos proches a du mal à se détendre ou est sujet à des ruminations mentales ? Vous ne savez pas quoi faire pour soulager la charge mentale de la personne que vous aimez ? Vous vous sentez démunis et ne savez pas comment aider votre ami à vaincre ses insomnies ?
Les produits Mindology peuvent être le cadeau idéal pour faire découvrir les bienfaits du CBD et ainsi accompagner vos proches vers le mieux-être.

Nous avons notamment développé 2 coffrets de Noël, composés d’une huile sublinguale de 5ml et d’une infusion.

  • Le coffret Bonne nuit est le duo parfait à offrir pour toute personne souffrant d’insomnies ou de réveils nocturnes
  • Le coffret Bon courage est lui le cadeau idéal pour soulager l’anxiété et limiter les pics de stress

Chaque coffret est accompagné d’un programme d’hypnose et de méditation guidée co-construit avec notre hypnothérapeute Thibault Gouttier.

  • Idées cadeaux immatériels et originaux

Les objets matériels sont souvent privilégiés pour faire plaisir à ses proches au détriment des expériences et des activités inédites. Or, parvenir à gérer son stress demande souvent une véritable implication personnelle.

Vous pouvez, par exemple, offrir une séance de yoga ou de méditation à un proche anxieux ou stressé. Si vous avez encore des doutes sur les bénéfices de ces pratiques, vous pouvez retrouver ici, dans notre article consacré aux bienfaits de la méditation, toutes les explications sur les avantages de la médecine douce et son utilité sur la gestion du stress et de l’anxiété.

Le studio de méditation parisien BLOOM propose, par exemple, des cours collectifs ou individuels de méditation et de yoga. Leur Offre découverte à 45€ est composée de 3 cours au sein d’un de leur studio situé dans le 2ème ou le 9ème arrondissement de Paris.

Pour un cadeau plus accessible et simple, vous pouvez vous tourner vers un soin ou un massage en institut.

Si votre budget est plus conséquent, offrir un moment d’évasion avec We Go GreenR peut être une formidable idée ! We Go GreenR propose des séjours originaux au sein de tiny house (des micro-maisons minimalistes et cosy), de cabanes dans les bois, d’écolodge ou de chambres d’hôtes tenus par des propriétaires respectueux de l’environnement. L’objectif de We Go GreenR est de favoriser les séjours près de chez soi dans des lieux respectueux de l’écosystème environnant afin de limiter l’empreinte carbone et environnementale de nos déplacements et de nos vacances. La plateforme propose des cartes cadeaux au montant libre pour offrir à ceux qu’on aime un moment de détente et d’évasion, loin de sa routine et du stress quotidien.

Pour retrouver des nuits paisibles

Découvrez notre coffret bonne nuit

Idées cadeaux détente et relaxation pour un moment cocooning

Rien de mieux que d’offrir un temps pour soi, un moment de détente et de relaxation à ceux que vous aimez. Nous avons donc sélectionné pour vous quelques idées cadeaux qui vous permettront d’offrir un temps de pause et de bien-être à ceux que vous chérissez.

Pour prendre soin de soi, Refyld propose des produits pour le corps, pour les cheveux et pour les dents à base d’ingrédients d’origine naturelle et cultivés en Europe. Les produits sont conservés dans des emballages en verre qui peuvent être re-remplis grâce à des sachets de recharge en papier. Vous pouvez également opter pour une carte cadeau d’une valeur de 20€ à 100€.

Pour les amateurs de produits de soin, Barbarie Compagnie a développé, pour tous les types de peaux, une huile précieuse à base de pépins de figue de barbarie. L’huile de pépins de figue de Barbarie possède de nombreux bienfaits : elle protège la peau du vieillissement et de la déshydratation, redonne de l’éclat à la peau grâce à ses propriétés revitalisantes et réduit les tâches et les cicatrices laissées par l’acné grâce à son action cicatrisante.

Vous souhaitez offrir du maquillage tout en respectant la planète et votre portefeuille ? Si Si La Paillette est fait pour vous !
Créée en 2019, la marque propose des paillettes écologiques et accessibles à tous les budgets. Conservées dans des pots en aluminium recyclables et réutilisables et expédiées dans des enveloppes en papier, ces paillettes biodégradables et respectueuses de la planète satisferont tous les goûts et embelliront toutes les carnations. Vous pouvez faire votre choix parmi une grande sélection de couleur : blanc, doré, marron, noir, rouge, rose, vert, etc et d’aspects : reflets irisés, teinte unie, reflets arc-en-ciel, aspect translucide, etc. Les prix varient de 4,90€ pour un petit pot de 5ml à 94,90€ pour le Maxi Kit Bar à Paillettes composé de 10 pots de 10ml, 2 petits pinceaux, 1 pinceau moyen, 2 baumes de karité, une fiche explicative et des stickers Si Si La Paillette.

Et si on vous disait qu’offrir une bulle de détente et de protection à vos proches était possible ?
Pour ce faire, Pilo a conçu un coussin intelligent qui émet des vibrations rythmées pour favoriser le sommeil et la relaxation. Le cadeau idéal pour une personne stressée ou qui souffre de troubles du sommeil. Comptez tout de même 149€ pour ce coussin intelligent.

Ça y est, vous avez fait votre choix ?


photo horloge positionnée sur midi

Changement d’heure : quelles conséquences sur notre corps ?

Chaque année c’est la même histoire. Le changement d’heure arrive à grand pas et on ne sait toujours pas si on avance ou si on recule d’une heure. Va-t-on gagner ou perdre une heure de sommeil ?
Les seules choses que l’on sait c’est que lors du passage à l’heure d’hiver, il fera nuit à 17h et on ne verra presque plus la lumière du jour.
À l’inverse, le passage à l’heure d’été marque les débuts des soirées barbecue et le retour de notre bonne humeur !

Déprime saisonnière, troubles du sommeil, humeur dégradée : comment vous préparer au mieux au changement d'heure ? On vous explique tout et vous partage nos précieux conseils.

Quand aura lieu le changement d’heure en 2023 ?

En 2023, nous passerons à l’heure d’été dans la nuit du samedi 25 mars au dimanche 26 mars. Nous avancerons d’heure et donc… dormirons une heure de moins. Mais, bonne nouvelle : les jours vont s’allonger et nous pourrons profiter des rayons du soleil toute la soirée.

Pour le passage à l’heure d’hiver il faudra attendre la nuit du samedi 28 au dimanche 29 octobre 2023. Nous pourrons dormir une heure de plus mais petite ombre au tableau : la nuit tombera plus tôt. Les journées paraîtront plus courtes et nos soirées d’hiver interminablement plus longues.

Le passage à l'heure d'été aura lieu dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 mars 2023.

Pourquoi le changement d’heure existe-t-il ? Depuis quand change-t-on d’heure en France ?

Depuis 1976, la France change d’heure deux fois par an. Cette pratique a été adoptée par l’ensemble des États membres de l’Union Européenne.

Mais, pourquoi ? Quel est le but du changement d’heure ? L’objectif premier est de réaliser des économies d’électricité pour faire face à la flambée des prix de l’énergie induite par le choc pétrolier de 1973.

Seulement, à l’heure du changement climatique et de la hausse des prix de l’énergie, cette mesure est-elle efficace et suffisante ?

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, le changement d’heure permettrait d’économiser environ 400 GWh d’électricité chaque année. En 2009 par exemple, cette pratique a permis d’économiser précisément 440 GWh d’électricité soit l’équivalent de la consommation d’éclairage de 800 000 foyers français.

Pour beaucoup, les effets du changement d’heure sont donc trop peu significatifs pour justifier le maintien de la pratique. En 2018, c’est près de 4,6 millions de citoyens européens qui se prononcent contre le changement d’heure. Le 26 mars 2019, le Parlement européen confirme la tendance en votant la fin du changement à l’horizon 2021. On vous explique dans la suite de l’article pourquoi le changement d’heure est encore en vigueur en France. Spoiler : le covid y est pour quelque chose.

Est ce qu’on change d’heure partout dans le monde ?

La plupart des pays d’Europe et d’Amérique du Nord changent d’heure. En Europe, tous les pays membres de l’Union européenne ont fait le choix de changer d’heure deux fois par an. C’est également le cas pour le Canada et les États-Unis mais à des dates différentes. Seuls une partie de l’Arizona et Hawaï n’ont pas recours à cette pratique.

Le changement d’heure est également une pratique courante dans certains pays d’Asie et de l’Océanie. L’Iran, la Nouvelle-Zélande ou encore quelques régions d’Australie par exemple ont recours à cette pratique.

À l’inverse, en Afrique et en Amérique Latine, le changement d’heure n’est plus une pratique courante. Très utilisée par le passé, beaucoup de pays ont aujourd’hui abandonné ce système.

Environ 40% de la planète a recours au changement d'heure.

La fin du changement d’heure ?

Malgré la décision d’abandonner cette mesure prise par le Parlement européen en mars 2019, le changement d’heure est encore effectif. La raison est à trouver dans la crise sanitaire du Covid-19 qui a canalisé toutes les attentions.

Une suppression d’ici 2024 ? Opposants au changement d’heure armés vous de patience : la fin de cette pratique ne devrait pas voir le jour avant l’année 2024.

Chaque année le changement d'heure permettrait d'économiser environ 400 GWh

Pour retrouver des nuits paisibles

Découvrez notre huile bonne nuit

Quels sont les effets du changement d’heure sur la santé ?

Les effets du changement d’heure sur le santé sont nombreux et peuvent être parfois particulièrement importants, notamment pour les enfants, les personnes âgées ou pour les personnes touchées par les troubles mentaux (dépression, troubles anxieux, etc). Pour d’autres, les effets sont plus limités.

Quels sont les impacts du changement d’heure sur notre santé ? Pourquoi le changement d’heure nous fatigue ?

Le changement d’heure impacte grandement notre rythme circadien et bouleverse notre horloge interne. Le rythme circadien c’est l’horloge biologique de notre corps qui régule l’ensemble de nos fonctions physiologiques : faim, sommeil mais aussi pousse des cheveux, température corporelle, etc.

Changer d’heure peut dérégler ce rythme. Plusieurs jours sont alors nécessaires pour que notre corps s’adapte à ce nouveau rythme et retrouve une certaine harmonie.

Malgré cela, le passage à l’heure d’hiver est nettement plus apprécié par l’organisme car le corps s’adapte plus facilement. En effet, nous gagnons une heure de sommeil. C’est d’ailleurs l’heure d’hiver qui serait maintenue pour toute l’année si le projet de la fin du changement d’heure voyait le jour.

Les effets du changement d’heure sur la santé :

  • Fatigue et troubles du sommeil
  • Difficultés de concentration
  • Troubles de l’humeur
  • Troubles de l’appétit

Mais, au-delà des effets sur notre santé physique et psychologique, le changement d’heure fait émerger d’autres problématiques comme celle de la sécurité routière. Chaque année, après le changement à l’heure d’hiver, on observe un pic d’accidents liés à une perte de visibilité.

Comment vaincre l'insomnie ?

Parcourez notre guide anti-insomnie

Nos 5 astuces pour faire face au changement d’heure

Des solutions existent pour vivre le changement d’heure au mieux et éviter de subir ses effets négatifs. Nous vous partageons tous nos conseils et nos bonnes pratiques pour ne pas laisser le changement d’heure vous impacter.

  • 1. Se préparer en amont

Pour ne pas ressentir le changement d’heure, vous pouvez commencer progressivement à changer vos habitudes. Décalez petit à petit l’heure de vos repas et de votre coucher.

Cette astuce est notamment très utile pour les personnes souffrant de troubles du sommeil. Si les insomnies font partie de votre quotidien, si vous avez de grandes difficultés à vous endormir ou si vous vous réveillez constamment la nuit alors ce conseil vous sera précieux.

  • 2. S'exposer à la lumière

Les avantages d’une exposition prolongée à la lumière du soleil sont nombreux et bien connus. Néanmoins, avec le début de l’hiver et le raccourcissement des journées, la lumière du soleil va se faire de plus en plus rare. Essayez donc de profiter au maximum des rayons du soleil au début de votre journée. Partir au travail à pied, sortir votre chien ou encore vous accorder un petit plaisir à la boulangerie du coin peuvent être des idées pour prolonger encore davantage votre exposition à la lumière.

La luminothérapie peut aussi être une bonne alternative pour sécréter et stimuler la production de la mélatonine (l’hormone du sommeil) et de la sérotonine, un neurotransmetteur notamment impliqué dans la gestion de l’humeur et de l’anxiété.
Mais, qu’est-ce que la luminothérapie ? Quels sont ses bienfaits ? Il s’agit d’une technique de médecine douce consistant à s’exposer, plus ou moins longtemps, à une source de lumière artificielle. La luminothérapie permet d’échapper aux troubles affectifs saisonniers (TAS) aussi appelé dépression saisonnière. Une exposition à une lampe de luminothérapie permet de booster l’humeur et d’améliorer globalement le sommeil.

Vous pouvez facilement pratiquer la luminothérapie chez vous après l’achat d’une lampe de luminothérapie.

Une étude française a récemment montré les bienfaits de la luminothérapie contre la dépression sévère et modérée. Selon cette méta-analyse la luminothérapie serait aussi efficace qu’un traitement par antidépresseurs. Les auteurs ajoutent que l’association de la luminothérapie et des antidépresseurs montrerait des effets nettement plus élevés que l’utilisation seule d’antidépresseurs ou de lumière artificielle. Le docteur Pierre-Alexis Geoffroy, principal auteur de l’étude affirme que “la combinaison de ces deux traitements est plus efficace que s’ils sont utilisés seuls, ce qui suggère que l’on peut la (la luminothérapie) proposer en traitement de première intention pour stimuler et accélérer le taux de réponse”.

La luminothérapie serait aussi efficace qu'un traitement par antidépresseurs
  • 3. Adopter une routine sommeil

Si vous souffrez de troubles du sommeil et que vous souhaitez retrouver un sommeil profond et réparateur, avoir une routine de sommeil adaptée est essentiel.
Éliminez toutes les activités qui peuvent nuire à votre sommeil : sport intense juste avant le coucher, écrans de téléphone, repas trop copieux, etc. À l’inverse, privilégiez celles qui favorisent le sommeil : lecture, tisane ou huile Bonne nuit, séance de méditation pour se relaxer, etc.
Effectivement les activités favorisant l’hypervigilance ainsi que la lumière bleue de nos téléphones perturbent la sécrétion de la mélatonine, l’hormone essentielle à notre sommeil.

Si le sommeil est une vraie problématique pour vous et que vos troubles du sommeil vous gâchent la vie, vous pouvez parcourir notre guide spécialement conçu pour les insomniaques. Vous y retrouverez pleins d’astuces et de conseils qui vous aideront à mieux comprendre vos insomnies mais aussi à mettre en place des actions concrètes pour retrouver un sommeil de qualité sur la durée.

  • 4. Se reposer

Pour faire face à la fatigue induite par le changement d’heure nous vous conseillons de vous reposer et de prendre du temps pour vous.
Les enfants et les personnes âgées sont les premiers touchés par les effets néfastes du changement d’heure sur le sommeil. Le repos et le sommeil sont donc particulièrement importants pour eux durant cette période.

  • 5. Être constant

Pour ne pas perturber son rythme circadien, il est important de manger et d’aller se coucher à des horaires régulières. Le rythme circadien c’est l’horloge interne de votre corps. Un dérèglement de celui-ci pour nuire à votre santé.

Le non-respect de votre rythme circadien peut, par exemple, favoriser la dépression (saisonnière ou non), les troubles du sommeil, l’anxiété et le stress.


femme qui stress devant son ordinateur au travail

Gérer son stress : nos conseils et solutions pour aller mieux

Souvent délaissée au détriment de la santé physique, la santé mentale fait toujours l’objet de nombreux tabous. Difficile d’assumer pleinement que l’on est dépressif, d’accepter et de dire ouvertement que l’on ne va pas bien ou que l’on est fatigué. Dans une société tournée vers l’hyper-productivité et le toujours plus, prendre un temps pour soi et s’accorder du repos n’est pas toujours bien vu.

Néanmoins la santé mentale est une composante essentielle de la santé globale et est souvent étroitement liée à la santé physique. En parler est donc important ! Chez Mindology notre objectif est de libérer la parole autour de la santé mentale afin de démocratiser le sujet et d’éduquer sur les solutions concrètes existantes.

Pourquoi les tabous ont la vie dure ? Comment prendre soin de sa santé mentale ? Comment oser en parler ? On vous explique tout et on vous donne les clés pour aller mieux.

Bien-être mental et gestion du stress : découvrez tous nos tips pour garder le moral

Qu’est-ce que la santé mentale ?

L’Organisation mondiale de la santé définit la santé comme la combinaison, chez un individu, du bien-être mental, physique mais aussi social. La conjonction de ces différents éléments permet de déterminer si une personne est ou n’est pas en bonne santé. Être en bonne santé, c’est donc se trouver dans un état de bien-être complet.

La santé mentale est donc une composante essentielle de la santé au même titre que la santé physique. Impossible donc de se dire en bonne santé si l’on souffre d’insomnies, d’anxiété ou même de dépression.

Quels sont les déterminants de la santé mentale ? Comment définir la santé mentale ?

Selon l’OMS, la santé mentale est un « état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté ».
La santé mentale est donc composée de 3 pans : l’épanouissement personnel, les capacités d’action et les ressources psychologiques.

    • Capacités d'action

Avoir le pouvoir sur sa vie personnelle, sociale et professionnelle et être capable d’agir sur celle-ci est essentiel à une bonne santé mentale.

En ce sens, l’approche des capabilités de l’économiste indien Amartya Sen peut être mobilisée pour comprendre la santé mentale. A. Sen définit les capabilités comme la “liberté d’un individu de mener un certain mode de vie” (Nussbaum et Sen, 1993). Être en bonne santé mentalement c’est donc avoir la possibilité de réaliser concrètement certaines actions, de posséder matériellement certains biens et d’atteindre effectivement nos libertés. Les capacités d’actions permettent de faire de nos libertés des libertés réelles pour vivre notre vie telle qu’on l’entend et telle qu’elle nous fait du bien.

La santé mentale c’est :

  • Bien-être et épanouissement personnel
  • Capacités d’action
  • Ressources psychologiques

Le bien-être mental est une composante nécessaire à une bonne santé globale.

    • Bien-être et épanouissement personnel

L’épanouissement personnel est caractérisé par l’accomplissement de soi et le bien-être individuel. Bien se connaître, vivre en accord avec ses valeurs, ses besoins et ses envies permettrait d’atteindre l’épanouissement personnel.

    • Ressources psychologiques

Selon Rogers (1962), chaque individu dispose de ressources psychologiques qu’il peut mobiliser au sein de relations interpersonnelles ou utiliser pour s’accomplir et effectuer des tâches. Ces ressources sont par exemple l’empathie, l’estime de soi, l’optimisme, l’intelligence émotionnelle, etc.

En ce sens, pas de capacités d’action sans ressources psychologiques. Les ressources psychologiques seraient la base permettant de maximiser ses capacités d’action, d’atteindre effectivement la vie que l’on souhaite, et de prendre sa vie en main.

Refuser de ressentir une émotion c’est la ressentir 3 fois plus.

Que faire quand tout va mal ? Nos 10 conseils pour aller mieux

    • 1. Faire le point sur ses émotions

Reconnaître, comprendre et accepter ses émotions est essentiel avant d’entamer toutes démarches concrètes.
Les causes de nos maux et la façon dont ceux-ci s’expriment sont différentes pour chaque individu. Face à un même problème, il existe des millions de réactions possibles. Vous pouvez vous sentir anxieux, en colère, triste ou encore confus. Cette théorie selon laquelle chaque personne réagit différemment à un même événement a été développée par Magda B. Arnold en 1960 qui parle “d’évaluation émotionnelle” ou “d’appraisal” en anglais. Selon elle, l’émotion n’est pas une réaction immédiate et directe face à une certaine situation. Elle est le résultat de l’évaluation de la situation perçue. Il existerait donc, entre la perception de la situation et l’émotion, un processus intermédiaire d’évaluation propre à chaque individu. Face à une certaine situation, l’émotion ressentie est différente selon la perception subjective de la personne ayant vécu cet événement.

Identifier ses émotions est essentiel lorsqu’on entame un processus pour prendre soin de sa santé mentale et aller mieux. Effectivement, mettre le doigt sur ses émotions permet de mieux les comprendre, de les accepter mais aussi de les atténuer. Effectivement, parvenir à définir précisément ce que l’on ressent permettrait déjà de réduire significativement l’émotion en question. C’est le résultat d’une étude conduite en 2007 par l’Université de Californie : mettre un mot sur ses émotions permet de réduire la réponse émotionnelle (Lieberman et al, 2007).

Mais, comment identifier ses émotions ?

D’abord, en enrichissant son vocabulaire émotionnel. Paul Ekman (1971) recense 6 émotions de base : la tristesse, la joie, la colère, la peur, le dégoût et la surprise. Robert Plutchnik, dans sa Roue des émotions, ajoute à cette liste 2 émotions : la confiance et l’anticipation. Par la suite, en 1990, Paul Ekman identifie de nouvelles émotions, plus secondaires : l’amusement, la satisfaction, la gêne, l’excitation, la culpabilité, la fierté, le soulagement, le plaisir sensoriel, la honte et le mépris.
Afin de mettre un mot sur vos émotions vous pouvez donc vous référez à la liste ci-dessus. Vous pouvez, par exemple, faire un tableau recensant les principales émotions et cocher celle qui semble correspondre à votre état du moment. Ensuite, attribuer à chaque émotion une valeur, positive ou négative. L’émotion en question vous procure-t-elle une sensation agréable ou désagréable ? Puis, identifier son intensité : quelles sont les émotions les plus fortes ? Plusieurs émotions doivent se mélanger en vous. Mais, laquelle ou lesquelles sont les plus intenses et les plus difficiles à gérer ? Enfin, tentez de rechercher la cause de cette émotion. Pourquoi ressentez-vous de la tristesse, de la colère ou de la culpabilité ? Quel événement a déclenché en vous cette émotion ?

Aussi, pour identifier ses émotions il faut aussi accepter de les vivre pleinement. Refuser de ressentir une émotion c’est la ressentir 3 fois plus intensément. Acceptez de vivre l’émotion et vous aurez déjà fait une grande partie du travail.

    • 2. Faire le tri dans ses émotions

La philosophie de l’école stoïcienne peut être une grande ressource. Dans Le Manuel, Epictète affirmait : “parmi les choses qui existent, les unes dépendent de nous, les autres ne dépendent pas de nous”. Pour être heureux, il propose d’apprendre à distinguer les choses qui dépendent de nous des choses qui ne dépendent pas de nous.

Prendre soin de sa santé mentale c’est donc savoir faire cette distinction et se détacher des choses sur lesquelles nous n’avons pas de contrôle. La mort, la maladie ou l’opinion que les autres ont de nous sont des exemples de choses qui ne dépendent pas de nous et que nous ne pouvons pas contrôler.

Apprenez donc à faire le tri dans vos problèmes : portez toute votre attention sur ceux qui dépendent de vous et sur lesquels vous pouvez agir et mettez de côté le reste.

    • 3. Extérioriser ses émotions

Écrire peut vous permettre de vous décharger de vos émotions. Coucher sur le papier vos sensations, vos ressentis et vos sentiments, qu’ils soient positifs ou négatifs, permet de limiter les ruminations.

Vous pouvez vous essayer au journaling. Il s’agit d’une pratique d’écriture quotidienne permettant de se vider l’esprit.

Prenez 5 à 10 minutes dans votre journée pour écrire tout ce qui vous passe par la tête : les événements marquants de votre journée, les petites choses qui vous rendent heureux au quotidien, ce qui vous tracasse en ce moment, vos objectifs pour la semaine à venir, etc.

    • 4. S'accorder une pause

Parfois, il faut oser dire stop. Dire stop à un travail trop prenant, dire stop aux tâches quotidiennes éreintantes ou encore dire stop à sa volonté de tout faire parfaitement. À un certain moment de la vie, interrompre temporairement sa routine peut être nécessaire pour se retrouver et prendre soin de soi.

Vous pouvez par exemple, prendre des vacances, vous accorder un week-end à la campagne ou un moment de détente en institut. Osez faire quelque chose qui sorte de votre quotidien et de vos habitudes et qui vous rende heureux.

    • 5. Prendre soin de soi au quotidien et ne pas s'oublier

Prendre soin de soi ne doit pas être occasionnel. C’est un travail du quotidien. N’attendez pas d’être dans une situation critique pour prendre du temps pour vous et faire ce qui vous fait plaisir.

Cuisiner des bons petits plats, faire du sport, commencer une nouvelle activité, pratiquer sa passion ou encore prendre soin de son sommeil sont des petits gestes à mettre en œuvre chaque jour et qui participent à votre bien-être mental.

    • 6. Se focaliser sur des solutions concrètes et ne pas ruminer

Afin que votre chemin vers le bien-être mental se solde par une réussite vous devez distinguer les ruminations abstraites des problèmes auxquels une solution concrète peut être apportée. Transformer vos “et si ?” et “comment ?”. Concentrez-vous uniquement sur les ruminations concrètes et tentez d’y apporter des réponses. Ayez toujours en tête que vos peurs ne vous guiderons jamais sur le bon chemin. Les ruminations abstraites et toutes les pensées hypothétiques sont à mettre de côté.

    • 7. En parler et bien s'entourer

Verbaliser ses émotions est essentiel. Si vous n’allez pas bien rapprochez-vous des personnes qui vous sont proches : membres de votre famille, collègues, amis. Extérioriser ses émotions permet de s’en décharger mais aussi de trouver de l’aide auprès des personnes que nous aimons.

Dans la dernière partie de cet article nous vous donnons quelques conseils pour oser exprimer vos émotions et dire quand ça ne va pas.

    • 8. Se faire accompagner

Le recours à la médecine douce peut également être une solution pour retrouver un bien-être mental.

Chez Mindology nous avons créé des programmes d’accompagnement en collaboration avec des experts de la sophrologie, de l’hypnose et de la psychologie. L’objectif de ces programmes est de vous guider sur le chemin du mieux-être grâce à la réduction de votre anxiété ou des vos troubles du sommeil.

    • 9. Utiliser des traitements et des remèdes naturels

Certaines solutions naturelles peuvent également être privilégiées pour prendre soin de sa santé mentale.

En agissant sur le système endocannabinoïde, le CBD permet de réguler l’humeur et de réduire l’anxiété et les troubles du sommeil.

Chez Mindology, nous avons créé 3 huiles pour répondre à 3 problématiques différentes :

  • Troubles du sommeil et insomnies : Notre huile Bonne nuit est composée de mélisse, d’huile de noisette et de CBD Broad spectrum, des plantes choisies pour améliorer la qualité du sommeil et faciliter l’endormissement.
  • Anxiété et stress : Avec de la menthe poivrée, de l’huile de lin, du pamplemousse et du CBD Broad spectrum, notre huile Bon courage est parfaite si vous ressentez du stress ou de l’anxiété, parfois liée aux douleurs.
  • Démotivation et anxiété matinale : composée de gingembre, d’huile de prune, de citron et de CBD Broad spectrum, notre huile Bonne journée aide à soulager les tensions et les troubles émotionnels.

Face au changement de saison et aux raccourcissements des journées, n’oubliez pas de vous exposer à la lumière du jour. Un exposition prolongée à la lumière permet de réguler le rythme circadien et donc d’améliorer le sommeil mais aussi de réguler l’humeur par la libération de la sérotonine (Norman Rosenthal, 1984).

    • 10. Les médicaments : le dernier recours

Parfois, la médicamentation est indispensable à une bonne santé mentale. Les médicaments psychotropes, c’est-à-dire ayant un effet sur le système nerveux sont classés en 5 catégories :

  • Les anxiolytiques
  • Les hypnotiques
  • Les antidépresseurs
  • Les stabilisants de l’humeur
  • Les neuroleptiques

Selon vos troubles, certains médicaments peuvent être plus adaptés que d’autres. Si vous souffrez d’une maladie mentale ou pensez souffrir d’une maladie mentale référez vous toujours à un médecin.

Retrouvez
nos experts

Ils vous accompagnent et vous proposent des solutions concrètes,
pour retrouver un sommeil de qualité et en finir avec les insomnies.

Pourquoi c’est important de parler de santé mentale ?

La santé mentale est au cœur de la pyramide des besoins de Maslow. Cette pyramide est une représentation graphique permettant de montrer que derrière chacune de nos motivations ou de nos envies se cache en réalité un besoin fondamental à satisfaire. Maslow recense 5 besoins fondamentaux : les besoins physiologiques, les besoins de sécurité, les besoins d’appartenance, les besoins d’estime et les besoins d’accomplissement de soi. Satisfaire 4 de ces 5 besoins permettrait d’être en bonne santé mentalement. L’accomplissement de soi, la confiance, le respect et la reconnaissance des autres, l’affection de son entourage ainsi que la vie dans un environnement stable sont essentiels au bien-être mental. Prendre soin de sa santé mentale est donc, pour l’homme, un besoin fondamental.

La Conférence ministérielle européenne de l’OMS sur la santé mentale à Helsinki en 2005 a reconnu la santé mentale comme “l’un des plus grands défis pour tous les États membres de la Région européenne de l’OMS”. Une bonne santé mentale est indispensable à une bonne qualité de vie, à la productivité d’une économie, à la paix et à la cohésion sociale d’un pays ainsi qu’au bon développement de relations sociales.
Parler de la santé mentale et insister sur son importance permet d’améliorer l’ensemble de ces paramètres tout en accentuant le bien-être mental d’une population.

Afin de libérer la parole autour du bien-être mental, de sensibiliser et d’éduquer sur ce sujet, une journée mondiale de la santé mentale a été décidée en 1992. Cette journée mondiale de la santé mentale a lieu chaque année le 10 octobre. L’objectif est d’inculquer à chacun les gestes à adopter et les comportements à mettre en œuvre face à la maladie ou au mal-être mental mais aussi de se familiariser avec ces problématiques tout en informant sur les symptômes, les traitements et les possibilités de prise en charge. Aujourd’hui, l’enjeu est d’assurer un diagnostic précoce pour les malades, une prise en charge complète, un suivi personnalisé et des ressources suffisantes et adaptées pour les personnels de santé.

Néanmoins, la santé mentale reste encore un sujet largement tabou dans nos sociétés. Mais, pourquoi est-il important de libérer la parole autour de ce sujet ?

D’abord, parce que cela permet d’éduquer sur le sujet. Pour beaucoup de personnes, la dépression par exemple n’est pas une “vraie” maladie au même titre que le cancer. Nous entendons encore trop souvent des phrases du type : “c’est une question de volonté”, “tu as tout pour être heureux”, “arrête de t’apitoyer sur ton sort”, etc. Pourtant, la dépression n’est pas un simple épisode passager de déprime mais une véritable maladie psychique qui nécessite un accompagnement médical.

Aussi, en éduquant et en sensibilisant une population au bien-être mental, le diagnostic des maladies mentales se fait beaucoup plus précocement. Diagnostiquer une maladie mentale avant que celle-ci ne s’installe véritablement permet de limiter amplement les symptômes et d’augmenter considérablement les chances d’une guérison rapide.

C’est pourquoi, chez Mindology nous pensons qu’il est essentiel de mettre fin aux tabous et de libérer la parole autour de la santé mentale. Mettre fin à l’anxiété est, pour nous, un combat qui ne peut être mené qu’ensemble. Pendant le premier confinement, au début de l’année 2020, nous avons vu beaucoup de nos proches désarmés face à leur anxiété. Nous avons donc créé des groupes de soutien pour se rassembler, partager nos astuces et parler ensemble de la santé mentale. Anciennes insomniaques et grandes stressées, nous sommes convaincues que la première étape pour aller mieux est d’en parler.

Le bien-être mental est une composante nécessaire à une bonne santé globale.

Si le sujet vous intéresse vous pouvez écouter le podcast de France Inter intitulé “Les troubles de la santé mentale ou ce faux tabou que pourtant tout le monde connaît”.

Pourquoi la santé mentale est-elle encore un sujet tabou ? Pourquoi les femmes sont-elles davantage sujettes aux maladies mentales ? Comment libérer la parole autour de la santé mentale et faire de ce sujet un combat d’intérêt public ? Vous trouverez les réponses à ces questions en cliquant ici.

Pyramide des besoins de Maslow

Prendre soin de sa santé mentale est un besoin fondamental.

Les tabous ont la vie dure

Il est souvent difficile d’oser dire qu’on ne va pas bien. Par peur de déranger les autres, par autocensure ou encore en raison de la positivité toxique ambiante : nombreuses sont les raisons qui peuvent nous pousser à nous taire. Ainsi, comment parler de sa santé mentale ?

  • 1. Une raison sociale

Dans les familles les plus favorisées socialement et économiquement, il est plus facile de parler ouvertement de son état mental. À l’inverse, dans certains milieux, plus populaires, la santé mentale est un sujet absolument tabou qu’il est parfois impossible d’aborder.

Beaucoup de raisons peuvent expliquer la persistance des tabous autour de la santé mentale dans certains milieux : considérée comme un signe de faiblesse, invisible et souvent mal représentée dans la culture populaire, la santé mentale est associé à la folie, à une

Mettre un mot sur ses émotions c'est déjà avoir fait la moitié du travail

  • 2. Une autocensure

Si nous n’avons jamais appris à exprimer nos émotions ou si nos émotions ont été niées et minimisées dans notre enfance par les personnes auxquelles nous conférons une autorité alors il y a de grandes chances qu’à l’âge adulte il soit difficile de parler de son état mental.

  • 3. Une peur de déranger les autres

Souvent, l’une des raisons pour lesquelles nous n’osons pas dire quand ca ne va pas est parce que nous ne voulons pas déranger les autres ou faire du mal aux personnes que nous aimons.

  • 4. Une positivité toxique

Les injonctions à la positivité, au bonheur et à la joie sont très fortement présentes dans nos sociétés. Hors, au lieu de battre en brèche la négativité, ce culte de la positivité ne fait qu’ajouter de la culpabilité à notre mal-être.

Parce qu’il est essentiel d’en parler et parce que la santé mentale ne devrait pas être un sujet tabou, nous vous partageons tous nos conseils pour oser dire quand ça ne va pas et pour trouver les mots face au mal-être d’un proche.

Nos conseils pour oser dire quand ça ne pas

  • 1. Accepter et comprendre ses émotions

Cette première étape renvoie à nos 2 conseils que sont “faire le point” et “faire le tri”. Avant d’entamer toute discussion autour de votre état mental, identifiez vos émotions, mettez un mot sur celles-ci et tentez d’en déterminer les causes.

Identifier et définir précisément vos émotions vous permettra de vous comprendre davantage et permettra aussi à la personne en face de vous de mieux vous comprendre. La dialogue en sera ainsi facilité et précisé. Vous parviendrez à déterminer les points que vous souhaitez aborder et les sujets sur lesquels vous avez besoin d’aide.

  • 2. Trouver la bonne personne à qui parler

Pour parler de son état mental, il est important de trouver une personne capable et prête à vous aider. Paradoxalement, les personnes les plus proches de vous, que ce soit votre famille ou vos amis, ne sont parfois pas les personnes les plus à même de vous écouter.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise de parler de vos problèmes et d’exprimer vos émotions à votre entourage, ne culpabilisez pas. Des professionnels sont là pour vous aider. Chez Mindology, nous proposons un programme d’accompagnement co-créé avec des professionnels de la médecine douce. En cliquant ici vous aurez accès à des séances vidéos gratuites en hypnose et en sophrologie, à nos conseils pour prendre soin de son bien-être mental et à des groupes de soutien.

Nous tenons également à rappeler que le premier professionnel que vous rencontrez n’est parfois pas le bon. Plusieurs rencontres seront parfois nécessaires pour trouver la personne qui vous correspond, avec laquelle vous vous sentez en confiance et qui vous aidera le mieux.

Les lignes d’écoute peuvent également être un outil à exploiter.

  • Croix-Rouge Écoute au 0 800 858 858 (de 9h00 à 19h00 en semaine et de 12h00 à 18h00 le samedi) : destinée à toute personne ayant besoin de se confier quelque soit son âge ou sa situation
  • Solitud’Écoute au 0800 47 47 88 (de 15h00 à 20h00) : réservée aux personnes de plus de 50 ans souffrant de solitude ou de mal-être
  • Numéro National de Prévention du Suicide au 3114 (24h/24, 7 jours sur 7) : destinée à toute personne en situation de détresse psychologique et ressentant le besoin de parler à des profesionnels de la psychiatrie et de la santé mentale en général
  • Suicide Écoute au 01 45 39 40 00 (24h/24, 7 jours sur 7) : destinée à toute personne ayant des envies suicidaires
  • SOS Suicide Phénix au 01 40 44 46 45 (de 13h00 à 23h00) : destinée à toute personne ayant besoin d’un soutien psychologique par téléphone

  • 3. Choisir un contexte favorable

Il est aussi important de choisir un moment favorable et un lieu au sein duquel vous vous sentez à l’aise et en confiance. Souvent, il s’agit d’un endroit qui vous est familier et qui ne vous procure aucune émotion négative.

Si vous avez fait le choix de vous adresser à un professionnel, vous avez la possibilité de consulter en cabinet ou à distance. Pour les personnes plus introverties, une téléconsultation peut s’avérer être une bonne solution. À l’inverse, si la proximité physique est importante pour vous, préférez prendre un rendez-vous en cabinet.

  • 4. Débuter doucement

La première discussion est souvent la plus compliquée : c’est celle qui vous demandera le plus d’efforts et qui générera le plus d’émotions négatives. Préférez donc y aller pas à pas. N’hésitez pas à établir des moments de discussion plus courts mais relativement fréquents.

Pour calmer votre stress

Découvrez notre huile bon courage

Que dire à quelqu’un qui ne va pas bien ? : nos 5 conseils

En retour, il est très souvent difficile de trouver les mots pour répondre à quelqu’un qui ne va pas bien.

  • 1. Témoigner de son soutien

Face à une personne qui vous fait part de son mal-être, la première chose à faire est de lui témoigner votre soutien. Dites-lui clairement que vous êtes présent pour elle et qu’elle peut vous parler en toute confiance. Le mieux est également d’être présent physiquement auprès de cette personne.

  • 2. Pratiquer l'écoute active

Écouter ce n’est pas seulement être attentif et reformuler ce que la personne en face nous dit. Pratiquer l’écoute active, c’est réussir à mettre des mots sur ce qui n’a pas été verbalisé et dit explicitement.

Face à une personne qui ne va pas bien, mettre en œuvre cette méthode permettra de définir clairement ce qui ne va pas et de comprendre ses émotions.

  • 3. Être sincère

Ne cherchez pas à être parfait. Répondez simplement et faites de votre mieux. Osez dire si vous ne vous sentez pas en mesure d’aider ou si vous ne trouvez pas les mots.

  • 4. Conseiller un accompagnement professionnel

N’hésitez pas à rappeler que consulter un professionnel n’est pas un aveu de faiblesse ou encore de folie psychologique. Il devrait se rapprocher d’un professionnel lorsque l’on ne va pas bien autant que de faire appel à son médecin traitant lorsque l’on est malade.

  • 5. Briser sa routine

Pour certaines personnes, se sociabiliser, voir du monde, faire des activités nouvelles, etc peut constituer un grand pas vers le mieux-être mental.

Osez proposer à la personne en face de vous une sortie qui le tirerait un instant de son quotidien. Tentez de lui rappeler que la vie à des milliers de choses à offrir et que sa situation actuelle n’est pas immuable et éternelle.


Insomnies : définition, causes et traitements

S’endormir est pour vous un vrai calvaire. Votre temps de sommeil se compte sur les doigts d’une main. Vous vous sentez constamment épuisé et vos relations personnelles et professionnelles en pâtissent. Rassurez-vous : cet article est fait pour vous !

En parcourant notre guide vous comprendrez enfin vos insomnies, en déterminerez les causes et mettrez en place des solutions concrètes pour retrouver un sommeil réparateur.

Nous vous proposons 5 étapes à mettre en œuvre progressivement pour retrouver un sommeil de bébé en un mois seulement !

Insomnies

Les conseils de nos experts du sommeil pour apaiser les ruminations mentales, les réveils nocturnes et retrouver de l’apaisement

Découvrir nos experts

Les critères de diagnostic :

  • Durée d'endormissement supérieure à 30 minutes
  • Réveils nocturnes
  • Réveil matinal précoce
  • Durée totale du sommeil inférieure à 6.5 heures
  • Troubles du sommeil plus de 3 jours par semaine
  • Durée des troubles supérieures à 1 mois

L'insomnie est-elle héréditaire ?

Vous souffrez d’insomnies depuis plusieurs années et vous avez l’impression que jamais vous ne vous en débarrasserez ? Oui, l’insomnie est en partie héréditaire mais pas que !

Effectivement, certaines personnes sont plus sujettes aux troubles du sommeil que d’autres. Aujourd’hui, la communauté scientifique s’accorde pour dire que l’origine de l’insomnie est pour partie génétique et donc héréditaire.

Par exemple, Natalie Urfer-Maurer et al (2017) ont mis en évidence un lien entre la qualité et la durée du sommeil d’une mère et celui de ses enfants. Les enfants dont la mère souffre d’insomnies ont tendance à avoir un sommeil moins réparateur et de plus courte durée que la moyenne. L’insomnie maternelle serait donc un facteur prédisposant aux troubles du sommeil.

Au moins 57 régions de l’ADN sont associées à l’insomnie et 956 gènes potentiellement responsables du développement de ce trouble.

De plus, il existerait des facteurs génétiques partagés entre les troubles du sommeil et certaines maladies. Par exemple, le syndrome des jambes sans repos, la maladie coronarienne, la dépression et le bien-être mental possèdent une similitude génétique avec l’insomnie.

Mais, même si les facteurs étroitement liés à l’insomnie sont nombreux, ils ne sont pas pour autant définitifs et irrémédiables. Bonne nouvelle : des solutions existent pour s’en sortir. Suivez ce guide et vous retrouverez un sommeil de bébé !

Qu'est-ce que l'insomnie ?

Définie comme une « insuffisance de sommeil en quantité ou en qualité » (1), l’insomnie impacte le quotidien des personnes qui en souffrent.

Ce qui est pénible avec l’insomnie c’est qu’au-delà de gâcher nos nuits elle sabote aussi nos journées. Vous avez du mal à vous concentrer, vous vous sentez vaseux, contrôler vos émotions est compliqué et cela impacte votre vie quotidienne.

C’est normal : le sommeil est un besoin physiologique. Il est essentiel à votre récupération physique et psychologique.

Les signes qui prouvent que vous êtes insomniaque

Plusieurs facteurs doivent être pris en compte pour déterminer si vous souffrez ou non d’insomnies. Le délai d’endormissement, le nombre et la durée des réveils nocturnes, la durée totale et l’efficacité du sommeil ainsi que la persistance de ces problèmes sont autant d’éléments permettant de distinguer l’insomnie des troubles de sommeil occasionnels. Si vous présentez au moins un des critères ci-dessous, vous pouvez considérer que vous souffrez d’insomnies.

Selon l’Inserm, 15% à 20% de la population française souffrirait d’insomnies. Presque 1 personne sur 4, en France, serait donc confrontée de façon régulière à des troubles du sommeil. Mais, pourquoi l’insomnie est-elle aussi répandue ? Quelles sont les causes de vos insomnies ?

Au moins 57 régions de l’ADN sont associées à l’insomnie

On recense aujourd'hui 8 types d'insomnies différentes

Quel insomniaque êtes-vous ?

Quelles sont les causes de vos insomnies ? Avant de chercher un traitement à vos problèmes de sommeil, il est d’abord important d’en déterminer les origines. Le stress, l’anxiété et la dépression sont les principaux facteurs de l’insomnie. Néanmoins, d’autres causes existent et celles-ci peuvent être multiples.

Parmi ces 8 types d’insomnies, on distingue les insomnies primaires des insomnies secondaires. Quand l’insomnie est due ou associée à d’autres maladies, on parle d’insomnie secondaire. Les insomnies liées à un trouble médical ou à une maladie mentale sont donc des formes d’insomnies secondaires.

Les traitements pour répondre à ces types d’insomnies sont donc différents de ceux pour répondre aux insomnies primaires comme l’insomnie d’ajustement ou l’insomnie psychophysiologique.

Si vous souffrez d’une forme d’insomnie secondaire préférez donc consulter un médecin qui pourra vous guider vers le traitement le plus adapté pour vous. À l’inverse, si vous souffrez d’insomnies primaires, que le stress, l’anxiété, un problème personnel ou une mauvaise hygiène de sommeil vous empêchent de dormir, ce guide vous sera d’une grande aide.

Les anti-astuces ou ce qu’il ne faut pas faire quand on souffre d’insomnies

Une des premières choses à faire lorsqu’on souffre d’insomnies est d’éliminer nos mauvais comportements. Vous savez ces comportements presque automatiques qui nuisent à l’endormissement et à une bonne qualité de sommeil : scroller son feed insta, regarder l’heure toutes les 10 minutes, s’obstiner à rester dans son lit, etc.

Comment vaincre l'insomnie ?

Découvrez nos 5 anti-astuces

5 conseils pour mieux dormir et en finir avec les insomnies

  • 1. Troubles circadiens et dérèglement de l‘horloge interne

Pour bien dormir il est important de bien se connaître. De combien d’heures de sommeil avez-vous besoin ? À quelle heure la fatigue se fait-elle ressentir ?
C’est en écoutant votre corps que vous parviendrez à vous rapprocher du rythme circadien.

Le rythme circadien c’est l’horloge interne de votre corps. Il correspond au rythme biologique au sein duquel les phases de sommeil et de veille se succèdent. Ce rythme est défini par votre génétique mais aussi par votre environnement. De multiples facteurs extérieurs peuvent donc vous conduire à ignorer votre horloge interne et ainsi dérégler le rythme circadien.

Le dérèglement de ce rythme peut bouleverser votre sommeil et provoquer des troubles du sommeil. Résultat : vous êtes fatigué en journée et ne parvenez pas à dormir la nuit.

On parle de troubles circadiens du sommeil lorsque les cycles de sommeil et de veille ne sont pas alignés avec les cycles du jour et de la nuit. Quelles sont les solutions pour retrouver un rythme circadien ?

Vous pouvez d’abord profiter d’une période de vacances pour mettre votre réveil au placard. Ainsi, vous identifierez l’heure à laquelle l’envie de dormir se fait sentir et l’heure de votre réveil naturel. Deux cas peuvent alors se présenter à vous : vous êtes en avance sur le rythme circadien ou vous êtes en retard.

  • Si vous vous endormez tôt et vous réveillez tôt : vous êtes en avance de phase. Vous exposer davantage à la lumière du soleil et participer à des activités sociales prenantes le soir peut vous aider à retrouver votre rythme.
  • À l’inverse, si vous vous endormez tard et vous réveillez tard : vous êtes en retard de phase. Bannissez tous vos écrans, sources de lumière bleue au moins deux heures avant votre coucher et exposez-vous à une lampe de luminothérapie le matin.

Une fois un rythme circadien retrouvé, la clé c’est la régularité ! Essayez au maximum de vous mettre au lit et de vous réveiller tous les jours, aux mêmes heures.

Il est aussi important de prendre en compte les éléments extérieurs qui peuvent influer négativement sur votre horloge interne. L’alimentation par exemple, est un facteur qui peut potentiellement dérégler votre rythme circadien.

  • 2. Régime alimentaire spécial insomnies et troubles du sommeil

L’alimentation est un agent essentiel d’une bonne hygiène de sommeil. Une mauvaise alimentation peut saboter tous les efforts que vous avez mis en place pour retrouver un sommeil de qualité. Certains aliments empêchent de dormir tandis que d’autres sont essentiels pour bien dormir. Existe-il donc un repas idéal à consommer le soir contre les insomnies ?

Dis-moi ce que tu manges et je te dirais comment tu dors. Pour bien dormir, veillez donc à ce que vous mettez dans votre assiette !

Ne pas manger trop gras

Manger trop gras au cours de la journée peut nuire à votre sommeil et ce pour plusieurs raisons.

Une des raisons principales est qu’une alimentation trop riche en graisses peut entraîner une réduction de l’adiponectine, une hormone impliquée dans la régulation du métabolisme énergétique. Cela peut donc perturber votre métabolisme et altérer votre rythme circadien.

Avoir une alimentation riche en tryptophane

Pour un sommeil de qualité, il est recommandé de consommer des aliments riches en tryptophane. Le tryptophane est un acide aminé nécessaire à la synthèse de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Voici une liste non exhaustive des aliments riches en tryptophane : céréales et féculents (riz complet, avoine, soja, sésame, quinoa), produits laitiers, oeufs, viandes, poissons, chocolat noir, banane, fruits à coque, etc.

Néanmoins, le tryptophane est plus assimilable par l’organisme s’il est associé à des glucides. Vous pouvez donc, par exemple, vous préparer un goûter gourmand riche en tryptophane et en glucides (à indice glycémique bas préférablement).

Limiter les sucres rapides le soir

Les aliments sucrés, à index glycémique élevé, peuvent jouer négativement sur l’endormissement. En effet, en augmentant la glycémie, ces aliments induisent une hausse de l’insuline. Par la suite, la baisse de la glycémie libère deux hormones : l’adrénaline et le cortisol qui nuisent au sommeil.

Limiter sa consommation d’excitant

Caféine et nicotine sont tous deux nocifs pour l’endormissement mais aussi pour la qualité du sommeil. En consommant ces substances en trop grande quantité et trop proche de l’heure du coucher vous risquez de retarder votre endormissement et de multiplier les réveils nocturnes.

  • 3. Mieux dormir grâce à l'activité physique

Le sport est l’allié de votre sommeil. Effectivement, de nombreuses études rendent compte du lien de réciprocité existant entre sommeil et exercice physique.

M. Chennaoui et al (2015) expliquent notamment que les effets d’une activité physique modérée sur le sommeil sont toujours positifs et ce quelque soit l’heure à laquelle celle-ci est pratiquée.
L’institut national du sommeil recommande ainsi d’avoir une pratique physique progressive, régulière et variée à n’importe quel moment de votre journée.

Néanmoins, si vous n’avez pas l’habitude de faire une séance de sport intensive 10 minutes avant votre coucher, préférez d’abord par introduire le sport gentillement dans votre quotidien. Vous pouvez, par exemple, commencer par choisir une séance d’une courte durée et à intensité modérée que vous effectuerez en rentrant du travail.

Si vous n’êtes pas un grand sportif : pas d’inquiétude, le tout est d’intégrer du mouvement dans votre journée. Vous pouvez aller vous balader dans votre quartier, promener votre chien dans le parc le plus proche, bricoler ou encore danser sur votre musique préférée. Il suffit simplement d’augmenter vos dépenses énergétiques par diverses activités, qu’ elles soient sociales, domestiques, sportives ou de loisir.

La pause café : bonne ou mauvaise idée ?

On vous explique tout ici
schéma d'une assiette sommeil parfaite pour bien dormir
Exemples de gouter contre les insomnies
  • 4. Hypnose et sophrologie contre les insomnies

En substitut ou en complément à la médecine conventionnelle, la médecine douce peut être un allié de votre sommeil. Scan corporel, chauffage corporel ou encore cohérence cardiaque sont autant de techniques que vous pouvez intégrer à votre quotidien pour retrouver le sommeil.

Chez Mindology nous proposons une solution d’accompagnement complète co-créée avec des professionnels de la médecine douce. Pauline Gonse, notre sophrologue et Thibault Gouttier, notre hypnothérapeute vous accompagnent à travers des séances en exercices vidéos pour vous aider à calmer votre anxiété, faciliter votre endormissement et retrouver un sommeil profond et réparateur.

Vous pouvez retrouver certaines de nos séances sur notre chaine YouTube en cliquant ici et tous les conseils de nos experts sur la page Nos conseils.

Retrouvez
nos experts

Ils vous accompagnent et vous proposent des solutions concrètes,
pour retrouver un sommeil de qualité et en finir avec les insomnies.

  • 5. Le CBD pour mieux dormir et réduire les insomnies

Les bienfaits du CBD sur le sommeil sont nombreux : endormissement facilité, nuits plus longues, sommeil profond et réparateur, etc.
Consommer nos huiles à base de CBD Broad spectrum peut donc être une excellente décision pour faire de vos insomnies un lointain souvenir !

Chez Mindology nous avons conçu une huile dont la formulation est spécifiquement élaborée pour répondre aux problèmes de sommeil. Le CBD associée à l’huile de noisette et à la mélisse fait de notre huile Bonne nuit l’allié précieux de votre sommeil.
La mélisse soulage l’anxiété, aide à l’endormissement et régule les cycles du sommeil tandis que l’huile de noisette, riche en oméga 9, joue un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

Notre coffret Bonne nuit peut aussi être une très belle idée cadeau pour un proche dont les nuits sont un vrai cauchemar. Vous y trouverez notre huile sublinguale Bonne nuit en format 5 ml ainsi que notre infusion Bonne nuit : le duo parfait contre les insomnies !

En finir avec vos insomnies ne se fera pas en jour. En effet, le chemin vers un sommeil de qualité est complexe et semé d’embûches. C’est pour cela précisément que nous avons créé ce guide : pour vous accompagner sur le chemin, vous donner les clés de compréhension de vos insomnies et vous aider à trouver les solutions pour y répondre.

Parcourez progressivement ce guide. Petit à petit, concentrez-vous sur votre activité physique, revoyez votre alimentation, comprenez votre rythme circadien, initiez-vous à la médecine douce et aux bienfaits du CBD.

Ça y est, vous avez retrouvé les bras de Morphée ?

Pour mettre fin à vos insomnies

Découvrez notre huile bonne nuit

cbd-huile-tisane-france-questions

Quel type de CBD choisir ? Nos conseils et astuces

SOMMAIRE

Le CBD ou cannabidiol est une molécule extraite de la plante du chanvre reconnue notamment pour ses effets anxiolytiques (qui réduit l’anxiété). Aujourd’hui, on recense 3 principaux types de CBD, liés aux différents modes d’extraction : le CBD isolat, le CBD à spectre complet et le CBD à spectre large.

Quelles sont les différences ? Quelle est la forme la plus efficace ? On vous explique tout pour mieux vous y retrouver !

Comment calmer l'anxiété ?

Découvrez les conseils de nos experts pour soulager l’anxiété et apaiser les ruminations mentales

Découvrir

Qu'est-ce que le CBD ?

  • Quelle différence entre CBD et THC ?

Le chanvre est composée de plusieurs principes actifs : les cannabinoïdes, les flavonoïdes et les terpènes. Le THC et le CBD sont deux composés organiques appartenant à la famille des cannabinoïdes et présents dans le chanvre. Ce sont les deux les plus connus.

Le THC est la molécule psychotrope du chanvre, c’est celle qui fait “planer”. Elle possède des effets psychoactifs et anti-inflammatoires. Le THC agit donc sur le système nerveux et peut générer, à court terme, une sensation d’euphorie, de bien-être et de détente et modifier les perceptions sensorielles. Les effets néfastes du THC sont multiples et peuvent être significatifs en cas de consommation régulière.
Parmi les effets nocifs sur la santé d’une consommation non contrôlée de THC, on recense : confusion, somnolence, difficultés de concentration, problèmes de mémoire, anxiété, paranoïas et hallucinations. Sa consommation peut également favoriser un endommagement des vaisseaux sanguins, une baisse de la tension artérielle, une accélération du rythme cardiaque, des infections pulmonaires et bronchites.

Donc le THC, nous, on recommande pas !

Contrairement au THC, le CBD, molécule apaisante du chanvre, ne possède aucune propriété psychotrope. Ce composé ne rend donc pas euphorique et ne provoque pas de phénomènes d’accoutumance. Au contraire, le CBD possède de nombreux bienfaits dont notamment des effets anxiolytiques, il aide à soulager l’anxiété, les insomnies et même certains types de douleurs.

  • Quelle différence entre chanvre et cannabis ?

Le chanvre et le cannabis font tous deux référence à une même plante appartenant à l’espèce “Cannabis sativa” et à la famille des Cannabacées.

On parle de “chanvre industriel” pour désigner un type de chanvre contenant une très faible proportion de THC. (Eh oui, le chanvre est également beaucoup utilisé dans la construction de bâtiments, dans l’alimentation…)
À l’inverse, on utilise plutôt le terme “cannabis” pour faire référence aux plantes contenant un taux plus élevé de THC, généralement supérieur à 0,2% et destinées à un usage récréatif ou médicinal.

Pour simplifier : on parle de “Cannabis” pour désigner la “drogue”, la plante psychotrope et euphorisante. On parle de “Chanvre” pour parler du chanvre bien-être (et donc du CBD) ou du chanvre industriel.

Chez Mindology, nous avons fait le choix d’utiliser du CBD sans THC dans tous nos produits. Nos extraits de CBD proviennent donc de plantes dites “chanvre bien-être” qui poussent naturellement avec moins de 0.3% de THC. Nous venons ensuite extraite le CBD et les molécules autour mais retirer l’ensemble du THC. Cela signifie que nos huiles sublinguales et nos infusions sont garanties 0% de THC. Aucun risque d’accoutumance ou de brouillard mental !

C’est ce qu’on appelle l’extraction Broad spectrum : on vous explique !

Les trois types de CBD

  • 1. Le CBD Full spectrum ou à spectre complet

Le CBD Full spectrum contient l’ensemble des actifs du chanvre, c’est à dire qu’on conserve l’ensemble des cannabinoïdes et des terpènes. Il s’agit d’un processus d’extraction complet qui n’élimine pas les traces de THC.

En France et en Europe, la limite légale imposée au chanvre industriel est de 0,3% de THC. Cette limite, d’abord fixée à 0,2% a été modifiée en octobre 2020 par un vote du Parlement européen. Dans les produits Full Spectrum, on trouve donc 0.3% de THC.

Idéal pour retrouver le sommeil

Découvrez notre huile Bonne nuit
  • 2. Le CBD Broad spectrum ou à spectre large

Contrairement au CBD Full spectrum, le processus d’extraction conduisant à l’obtention du CBD Broad spectrum prend soin d’éliminer toutes traces de THC.

Ce type de CBD contient donc l’ensemble des principes actifs extraits du chanvre exception faite de THC.

Ainsi, toutes les propriétés bénéfiques des cannabinoïdes sont conservées, tout en garantissant transparence et sécurité. Vous pouvez donc, par exemple, offrir notre huile sublinguale Bonne nuit les yeux fermés à votre Maman qui souffre d’insomnies.

  • 3. L'isolat de CBD

Il s’agit de la forme la plus concentrée en CBD. Au cours du processus d’extraction, le CBD est isolé de tous les autres cannabinoïdes. Ce processus permet donc d’obtenir du CBD pur.

L’isolat de CBD ne contient pas de THC et se distingue des autres formes de CBD par sa forme solide. L’isolat de CBD ne s’utilise donc pas seul et peut être intégrer à vos préparations culinaires, huiles ou boissons.

Seulement, dépourvu des autres composants du chanvre, l’isolat de CBD ne permet pas de bénéficier de l’effet d’entourage notamment créé par la présence des flavonoïdes et des terpènes. Mais, qu’est-ce que l’effet d’entourage ? Quel est son intérêt ? Il s’agit du processus d’interaction existant entre les différents composants organiques du chanvre. Cet effet permet d’accentuer les bienfaits et les bénéfices des molécules en question.

Quel type de CBD choisir ?

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour déterminer quel type de CBD est le plus efficace pour vous. Vos besoins, vos habitudes, vos disponibilités ou vos problèmes de santé sont à considérer.

  • L'isolat de CBD : bonne ou mauvaise idée ?

Diverses études ont montré que les bienfaits de l’isolat de CBD s’étalent davantage sur le court terme. À l’inverse, les formes de CBD Full spectrum ou Board spectrum présentent des effets de plus long terme.

Pour certaines maladies comme le cancer, une approche multimoléculaire est donc préférable. Dans ce cas, les formes de CBD Broad spectrum et Full spectrum sont à privilégier.

Les huiles Mindology :

  • Broad spectrum
  • Certifiées sans THC
  • Made in France
  • CBD Full spectrum ou CBD Broad spectrum ?

Pour répondre à cette question, demandez-vous simplement : est-ce que je suis gêné.e à l’idée de consommer les 0.3% THC dans mes produits ? Si la réponse à cette question est oui, alors préférez un produit à base de CBD Broad spectrum. Au contraire, si cela vous importe peu, vous avez le choix.

Le processus d’extraction du CBD Broad spectrum prend soin d’éliminer toutes traces de THC

La solution Mindology

Chez Mindology on a voulu créer des produits en lesquels vous pouvez avoir 100% confiance. Nos formules sont toutes Broad spectrum et donc certifiées sans THC. Composées de 4 ingrédients maximum, nos cures sont conçues en laboratoire dans le respect des normes de sécurité et de microbiologie. Nos plantes médicinales sont récoltées en France.

Nous proposons 3 huiles sublinguales afin de répondre à divers de vos besoins.

  • Huile Bonne nuit : pour lutter contre les insomnies, retrouver un sommeil profond et réparateur et en finir avec les réveils nocturnes
  • Huile Bon courage : pour calmer l’anxiété et affronter plus facilement les événements stressants de votre journée
  • Huile Bonne journée : pour soulager l’anxiété matinale et réguler votre humeur

Pour nos abonné.e.s Mindology, nous proposons également une solution d’accompagnement complète co-créée avec des professionnels de la médecine douce. Séances de découverte gratuites en sophrologie et en hypnose, exercices vidéos avec nos experts et groupes de soutien vous sont proposés. N’hésitez pas à souscrire à un abonnement !

Retrouvez tous nos conseils pour bien choisir votre huile en cliquant ici.


femme qui medite dans la nature

Les 5 bienfaits de la méditation

Méditer ? Cela semble si simple et c’est pourtant si difficile à mettre en place dans son quotidien. Surtout quand on a plutôt tendance a beaucoup ruminer mentalement !

On a essayé la méditation pendant 30 jours. C'était difficile, mais on a vu des effets rapidement. Moins de stress, plus de prise de recul. On vous donne 5 raisons pour vous y mettre !

Vous souffrez d'anxiété ?

Découvrez les conseils de nos experts pour soulager l’anxiété et apaiser les ruminations mentales

Découvrir

En quoi consiste la pratique de la méditation ?

  • Qu'est-ce que la méditation ?

La méditation est un temps pour soi qui consiste à se concentrer pleinement sur le moment présent.

On associe souvent cette pratique mentale au fait d’entrer en pleine conscience . La pleine conscience correspondrait à un état dans lequel nous prêtons une grande attention aux éléments qui nous entourent et à ce qui se joue en nous. Entrer en pleine conscience c’est se concentrer pleinement sur nos sensations physiques, nos pensées, nos émotions mais aussi sur notre environnement, sur les bruits et les objets autour de nous.

Fabrice Midal, fondateur de l’École Occidentale de méditation, définit la méditation comme le fait d’ « affronter ses pensées et ses angoisses plutôt que les occulter grâce à la pleine conscience ». Néanmoins, il propose d’utiliser la notion de “pleine présence”, plus juste selon lui pour définir le phénomène. Effectivement, être conscient d’absolument tout est impossible et intenable sur le long terme. Parler de “pleine présence” est donc préférable. Entrer en pleine présence c’est se concentrer pleinement sur son environnement et se libérer de la “pleine conscience”, c’est-à-dire de tous nos ancrages qui nous limitent et nous restreignent.

Méditer ce n’est pas penser à rien mais plutôt accepter ce qui vient. Il ne faut pas chercher à écarter nos pensées parasites ou fuir ce qui nous dérange.

Le méditation permet de :

  • Prendre conscience de ce qui nous donne de la joie
  • Améliorer sa mémoire et sa concentration
  • Retrouver un sommeil réparateur
  • Aider à la prise de décision
  • Réduire son stress

Méditer c'est entrer en pleine présence.

  • Comment méditer ?

Méditer oui. Mais comment ? Pour méditer, pas besoin de matériel ! Assis ou allongé : à vous de choisir votre préférence ! Néanmoins, méditer demande d’être relativement alerte. Il est donc préférable de pratiquer la méditation assise et les yeux ouverts pour éviter tout endormissement favorisé par la position allongée. Fermer les yeux c’est aussi se fermer au monde extérieur et à tout ce qui nous entoure. Hors, une partie de la pratique de la méditation consiste à trouver son équilibre en se connectant à notre environnement.

Le plus difficile c’est de trouver le temps de pratiquer et de pratiquer de façon régulière.
Notre conseil ? Vous vous y mettez dès le matin, 10 minutes après votre douche (pour éviter de vous rendormir c’est mieux !). Cela permet de ne pas repousser votre séance et de bénéficier des bienfaits de la méditation dès le début de votre journée. On se concentre sur notre respiration ou sur un mantra et on essaye de prendre conscience des pensées qui traversent notre esprit.

Il faut aussi accepter d’avoir des pensées parasites. C’est totalement normal de voir son esprit embrumé par des ruminations mentales. C’est le fonctionnement par défaut de notre cerveau mais aussi une conséquence presque inévitable de l’anxiété. En prendre conscience, c’est le but de l’exercice ! Ne cherchez pas absolument la performance mais laissez vous guider par votre cerveau. L’objectif est simplement d’être et non pas de ne penser à rien.

Plus on pratique, plus il est facile de revenir rapidement dans un état méditatif.

Découvrez la méditation

THIBAULT VOUS ACCOMPAGNE


2

Créez vous un compte


3

Laissez vous guider


Voici nos 5 bonnes raisons de vous lancer dans la méditation !

On ferme les yeux et on se concentre sur sa vie intérieure.

  • 1. Prendre du recul

La méditation permet de prendre un moment en dehors de notre journée. C’est un temps calme pour prendre du recul sur notre situation ou pour voir une situation sous un autre angle. Quand on sort de son quotidien chargé, on peut prendre des décisions plus calmement.

Pratiquer la méditation peut aider à faire le tri dans nos problèmes. On accepte nos problèmes actuels, ceux pour lesquels il existe des solutions concrètes et on met de côté les ruminations abstraites.

Méditer, c’est se concentrer sur ce que l’on sait maintenant et ne pas se laisser guider par nos peurs.

Prendre conscience du mode par défaut de notre cerveau.

  • 2. Apaiser les ruminations mentales

La méditation est un entraînement de notre cerveau. Comme un sport, plus on pratique, plus on progresse.

Les pensées parasites sont normales. Se concentrer uniquement sur le moment présent sera au début difficile. On commence donc par prendre conscience de ces pensées intrusives, sans jugement. Puis, on ramène notre conscience vers notre respiration ou vers un mantra. Et, on essaye au maximum de rester pleinement attentif au moment présent.

Cette pratique peut nous accompagner tout au long de la journée, dès que le mental s’emballe !

Méditation et cure : le duo apaisant !

Découvrez notre huile bon courage
  • 3. Pratiquer la gratitude

Définir un mantra peut aider à diriger notre intention pendant la méditation. Il s’agit d’un mot ou d’une phrase que l’on répète lors de notre séance et qui nous permet de trouver le calme et la sérénité. On peut exprimer une émotion positive et remercier la vie de pouvoir l’expérimenter.

Pratiquer la gratitude permet de se concentrer uniquement sur le positif, de ne pas se focaliser sur ce qui nous manque mais plutôt sur ce que l’on possède déjà et d’éviter de se comparer aux autres.
On peut par exemple remercier la vie pour le soutien de nos proches, pour ce déjeuner au soleil, ou pour ce beau gâteau que l’on a mangé hier !

Les petits plaisirs du quotidien peuvent se savourer plus longtemps en méditant. On ressent d’ailleurs de la joie en se remémorant ce qui nous procure du bonheur.

  • 4. Muscler son mental

Certains jours, les pensées mentales sont incessantes et il est très dur de se concentrer sur notre respiration. Mais, quand on y arrive, c’est très satisfaisant ! On ressent un apaisement très intense et une connexion de soi à soi. Ce ressenti s’amplifie avec le temps et la pratique. On finit par ne plus pouvoir s’en passer !

C’est cette amélioration de ses capacités mentales qui est recherchée par les grands sportifs qui pratiquent la méditation. En travaillant sa concentration, sa mémoire et la gestion de ses émotions, on parvient, par la suite, à améliorer ses performances sportives.

Au fur et à mesure, entrer en pleine conscience devient un jeu d’enfant. En pratiquant la méditation, on augmente ses capacités de concentration et la performance de notre mémoire de travail, la mémoire à court terme qui permet de stocker et de manier les informations pendant une courte période.

  • 5. Se recentrer

Vous avez envie de vous reconvertir ? Vous ne savez pas ce qui vous passionne ? Vous cherchez désespérément votre voie. Commencer par méditer. La réponse est en vous.

Méditer c’est aussi apprendre à se connaître et se retrouver soi-même. C’est un espace où l’on peut être à l’écoute de nos sensations, ressentis et émotions. Nos douleurs, nos souffrances et notre état mental sont des indicateurs de la route à prendre.

Un premier pas vers la méditation ?

Découvrez nos programmes d’accompagnement pour soulager l’anxiété et trouver facilement le sommeil !

Découvrir

Nos astuces pour se lancer !

Se lancer dans la méditation n’est pas chose facile. Comme toute nouvelle activité cela demande de la discipline et oblige à un certain don de soi.
Commencez par déterminer la fréquence à laquelle vous souhaitez méditer. Réservez ensuite, dans votre journée, un créneau spécialement dédié à votre séance de méditation.

  • La méditation guidée

Pour débuter, la méditation guidée peut être une aide précieuse. Une voix vous accompagne et vous guide durant toute votre séance.
Si soutenir des marques françaises est important pour vous, vous pouvez alors télécharger, sur votre téléphone portable, des applications telles que Petit BamBou et Namatata. Celles-ci proposent des programmes de découvertes autour de différentes thématiques : lâcher prise, sommeil, estime de soi, sexualité et couple, alimentation, etc. Ces applications ne sont pas réservées aux adultes et peuvent tout à fait être utilisées par votre enfant anxieux ou votre ado qui manque de confiance en soi.
La plateforme YouTube peut aussi être votre meilleur allié pour débuter la méditation. La chaîne Boho Beautiful Yoga propose notamment un guide d’initiation à la méditation en 14 jours !

  • Lectures autour de la méditation

Si vous êtes un petit rat de bibliothèque, n’hésitez pas à faire un tour du côté du rayon “développement personnel” pour y découvrir les ouvrages de Fabrice Midal et de Christophe André.

  • Notre programme d'accompagnement en méditation

Pour vous accompagner au mieux vers la méditation, Mindology propose un programme d’accompagnement complet en méditation, réalisé par Thibault Gouttier, notre hypnothérapeute. En devant abonné.e. Mindology vous accédez à l’ensemble des séances vidéos disponibles sur notre chaîne YouTube. Scan corporel, exercices de respiration et de visualisation vous sont proposés afin de combattre l’anxiété, d’améliorer vos journées mais aussi vos nuits en retrouvant un sommeil profond et réparateur.

Méditez. La réponse est en vous...

Les contre-indications

Attention tout de même : la méditation n’est pas recommandée pour tous !

Si vous souffrez de dépression, de troubles bipolaires ou psychotiques, d’épisodes de dissociations, d’attaques de panique ou que vous avez un passé traumatique, les effets de la méditation peuvent vous être nocifs.

En l’absence de suivi médical, la méditation peut aggraver vos troubles. Préférez donc une discussion avec un professionnel de santé qui pourra vous guider sur le chemin de la guérison.

Sources

THIBAULT GOUTTIER : HYPNOTHÉRAPEUTHE

BOHO BEAUTIFUL YOGA : MÉDITATION SUR YOUTUBE

Christophe André, Méditer jour après jour, 2011

Christophe André, 3 minutes à méditer, 2017

Fabrice Midal, La méditation, PUF, « Que sais-je ? », 2017

Fabrice Midal, Méditer. Le bonheur d’être présent, Philippe Rey, 2019

MINDOLOGY_infusion_equipe_cbd

Votre expert

L’équipe
Mindology


Paroles d'entrepreneurs : gérer son bien-être mental quand on lance son projet

Nous avons interrogé Aliénor et Anne-Sophie, fondatrices de Nêge Paris.

Pouvez-vous vous présentez, ainsi que votre marque ?

“Aliénor & Anne-Sophie, nous sommes amies depuis plus de 10 ans, après avoir fait nos études ensemble en école de commerce à l’ESSEC. Aliénor a ensuite travaillé pendant 5 ans pour la stratégie commerciale dans le secteur mode chez Hermès et LVMH et Anne-Sophie a travaillé 4 ans chez L’Oréal dans les cosmétiques, dans le pôle marketing.

Ensemble, nous avons lancé Nêge Paris , une nouvelle marque dédiée au pyjama, entièrement co-créée sur Instagram, et engagée pour une mode plus respectueuse.”

femme robe rouge Nêge

Comment et pourquoi avoir lancé Nêge ?

“Nous voulions lancer un projet entrepreneurial en adéquation avec des valeurs qui nous tenaient à cœur : la transparence, le partage, l’engagement environnemental et le bien-être.

Alors après avoir passé notre année 2020 en pyjama avec les confinements et le télétravail, nous avons décidé de réenchanter le pyjama féminin. Un pyjama à porter de nuit, comme de jour. En intérieur, comme en extérieur.”

Pensez-vous à prendre soin de votre bien-être mental au quotidien ? Quelles sont vos habitudes bien-être ?

“Lorsqu’on est entrepreneur, il faut s’autoriser à souffler, décompresser et trouver son équilibre, c’est essentiel. On ne peut pas toujours être à 1000%, et heureusement.

Aliénor adore être dehors, elle marche beaucoup. Ça lui permet de s’évader et de se libérer l’esprit, c’est important quand on monte son entreprise. Quand elle a l’impression d’être moins créative, elle prend 10 minutes pour faire complètement autre chose (trier ses affaires, ranger son appartement…). Seulement 10 minutes, et ça repart.

Pour Anne-Sophie, le bien-être mental passe notamment par la qualité du sommeil, car elle a de nombreux problèmes de sommeil depuis toute petite. Faire du sport régulièrement, éteindre tous les écrans au moins 2h avant de s’endormir et lire des livres apaisants, qui soulèvent peu d’émotions.

On s’oblige aussi à faire des pauses ensemble, comme par exemple une séance de sport HIIT toutes les deux le mardi.”

Alienor et Anne-Sophie de nêge

Avez-vous des astuces pour gérer votre charge mentale ?

“Pour Anne-Sophie, c’est courir régulièrement pour s’aérer l’esprit et oublier tous les petits tracas du quotidien. Il faut aussi s’accorder des petits moments de folie pour décompresser : mettre de la musique très (très) fort et se mettre à danser. Ça permet d’oublier qu’on travaille depuis son petit appartement parisien !

Pour Aliénor, c’est chaque soir, juste avant d’aller se coucher, se lister sur un carnet tout ce qu’il y a à faire le lendemain. La petite astuce pour commencer la journée sereinement et du bon pied.

Mais c’est surtout se rappeler qu’on a la chance d’être entrepreneuses et pouvoir organiser notre journée comme on l’entend.”

Quelle a été l'expérience la plus difficile depuis votre lancement et comment avez-vous fait pour garder le moral et y faire face ?

“La plus grosse frayeur qu’on ait eue, c’est l’annulation de notre shooting au dernier moment, car on n’a pas reçu les prototypes de nos pyjamas à temps.

On a dû se forcer à être très réactives car on a dû retrouver un lieu, une photographe, une vidéaste, des mannequins… On avait même invité 8 femmes de notre communauté instagram à participer au shooting. Toute une organisation !

Ce que ça nous a appris, c’est qu’il faut toujours essayer de trouver du positif dans ce que l’on fait. Pour le tournage par exemple, on a finalement trouvé un lieu encore mieux que celui prévu initialement, grâce au changement de date.

On a la chance d’être deux, et de soutenir à fond. Quand l’une à un moment de “down”, l’autre est toujours là pour apporter du positif et de l’optimisme. Et ça, c’est quelque chose qu’on n’échangerait pour rien au monde.”

Le syndrome de l'imposteur, y êtes vous confrontés en tant qu'entrepreneuses ? Quelles sont vos astuces pour y faire face ?

“On est fières de s’être lancées dans l’entrepreneuriat, mais on a bien sûr des moments de doutes. C’est normal, il faut les accepter.

Pour éviter le syndrome de l’imposteur, on célèbre plein de petites choses entre nous : le 1er anniversaire de Nêge, notre première vente, notre première parution dans la presse… Certaines pourraient apparaître anodines, mais il n’y a pas de petite victoire !”

Quelles sont les activités ou astuces que vous faites pour vous apaiser le soir ?

“Pour Aliénor ce sont de rapides séances de méditation de 10 minutes avec des applications dédiées comme Petit Bambou. Idéal pour déconnecter, et profiter pleinement de sa soirée.

Pour Anne-Sophie, c’est faire un exercice très simple de respiration et de visualisation. Allongez-vous dans votre lit, les yeux fermés. Inspirez par le nez sur 4 temps, bloquez votre respiration sur 4 temps puis expirez sur 8 temps par la bouche. Répétez cela 3 fois, et imaginez-vous en même temps dans une situation où vous vous sentez très libre. Pour Anne-Sophie, c’est dans un champ en pleine nature.

A votre tour ce soir !”

Parfaite pour s'apaiser

Découvrez notre huile bonne nuit

Une routine cocooning 100% Nêge ?

“Se blottir dans un pyjama éco-responsable tout doux, attraper un bon bouquin et boire une tisane au tilleul et à la mûre. La petite astuce ultra-cocooning ? Glisser 2 gouttes d’huile essentielle de lavande dans votre infusion : un pur moment d’apaisement !”

Votre expert

Anne-Sophie et Aliénor
Nêge